Triste nouvelle du week-end dernier : le décès d’Aigoual.

Aigoual la plus jeune des deux femelles Gypaète barbu qui ont été lâchées le 24 mai dernier dans les Grands Causses est malheureusement morte malgré les soins importants qui lui ont été apportés par le Dr Marie-Pierre PUECH et son équipe depuis plusieurs jours.

Quelques heures plus tôt, l’autre femelle, Cayla, avait pris son envol, le 23 juin et depuis Aigoual explorait à pied les alentours du site de lâcher comme le font habituellement beaucoup de jeune gypaète avant de prendre leur envol.

Le 25 juin après midi, Aigoual au cours de ses explorations est rentrée dans un buisson et en est ressorti plusieurs minutes plus tard en boitant sérieusement. L’équipe pensant qu’elle s’était blessée l’a rapidement capturé. Puis considérant sa patte très enflées et purulente, l’a très rapidement transportée chez Marie-Pierre PUECH pour la soigner.

Le diagnostic a été rapide : une morsure de vipère. Les premiers soins rapidement apportés ont permis de croire à un rétablissement de l’oiseau qui jusqu’au 3 juillet semblait aller mieux. Malheureusement, son état s’est brusquement dégradé et malgré les soins intensifs de Marie-Pierre, Aigoual n’a pas survécu. Les effets du venin et de ses molécules neurotoxiques ont certainement affecté des organes importants comme les reins ou d’autres...

C’est la première fois qu’un cas de morsure de serpent est enregistré dans le cadre des programmes de réintroduction et de conservation de Gypaète barbu en Europe. C’est donc d’abord un sentiment d’étonnement que nous avons ressenti et de tristesse ensuite avec la perte de cette oiseau.

Nous allons vite rebondir et les excellents progrès de Cayla nous permettent de passer ce coup dur pour le programme des Grands Causses.

Nous vous donnerons de plus amples information sur l’évolution des oiseaux des Causses dans les jours à venir car Cayla découvre son nouvel univers alors qu’Adonis et Larzac parcourent l’Europe avec leurs balises GPS sur le dos qui nous permettent de nous étonner un peu plus chaque jours des performances de ces oiseaux incroyables.