Actualités

Galerie photo

Sauvetage d'un Gypaète

 Vu sur le site du centre de soin HEGALALDIA 

 

Découvert en état de faiblesse sur une commune d’Indre-et-Loire, ce jeune Gypaète barbu aura rapidement été pris en charge et acheminé jusqu’au centre HEGALALDIA grâce, entre autres, à la réactivité des agents de l’OFB.

Première nidification réussie du Gypaète barbu dans le Piémont

 La Rivista Italiana di Ornitologia publie un article décrivant la première nidification réussie du Gypaète barbu dans le Piémont depuis le début du projet de réintroduction dans les Alpes.

En 2019, 57 territoires de Gypaèete barbus ont été dénombrés dans les Alpes, dont 15 en Italie: 9 dans le parc national du Stelvio et dans la vallée de Venosta, 5 dans la vallée d'Aoste dans le parc national du Grand Paradis et alentour et 1 dans les vallées de Lanzo, dans la province de Turin (Piémont).

L'article traite de ce dernier territoire, où le couple local s'est reproduit avec succès avec un jeune qui a quitté le nid le 18 août 2019. Cet événement représente la première reproduction réussie de l'espèce dans le Piémont depuis le début du projet international de réintroduction, entrepris en 1976 à partir d'oiseaux nés en captivité depuis 1986.
 

Nouvel article scientifique sur les vautours

 « L’anthropisation du paysage conditionne la survie d’un grand charognard aviaire »

En janvier 2020 est paru un nouvel article de E. Arrondo et al. sur l’influence des paysages anthropisés sur la survie des grands vertébrés et particulièrement sur celle les vautours. En effet, les vautours sont très menacés et voient une baisse de leurs effectifs en raison d’une mortalité importante liée aux activités humaines.
L’impact de l’anthropisation (via l’indice d’empreinte humaine) a donc été étudié sur 66 vautours fauves dans deux régions espagnoles.

 

Quels sont leurs résultats ?

Pages