Actualités

Galerie photo

Les Allemands ont votés pour les vautour

Une information du VCF

"Des carcasses pour l'Allemagne", demande le vautour. Aujourd'ui les électeurs allemands ont exprimé leur soutien aux services écosystémiques fournis par les vautours - l'équipe de nettoyage de la nature. Les vautours ne tue pas, ils mangent les cadvres d'autres animaux, contribuant ainsi à réduire la propagation des maladies. Ils éliminent chaque année la nécessité de traiter et d'incinérer des milliers de tonnes de carcasses, ce qui nous permet d'économiser des millions d'euros dans la gestion des déchets et les émissions potentielles de centaines de milliers de tonnes de C02.

Des nouvelles de Layrou

Layrou a été observé dernièrement près de Meyrueis en compagnie des gypaètes lâchés cette année. Cette observation nous rappelle l’histoire quelques peu chaotique de ce gypaète barbu des Grands Causses.

Né le 08 mars 2013 au Centre d’élevage de Guadalentin (en Andalousie, Espagne), il a été lâché dans les Gorges du Trévezel le 06 juin 2013 en même temps que Dourbie.

Reproduction en nature, du Sud au Nord des alpes françaises

Information Asters

Voici le bilan de la reproduction du gypaète dans les Alpes:

- Alpes-de-Haute-Provence et Alpes-Maritimes :
4 couples sont présents sur ces territoires et 3 d'entre eux ont produit un poussin. Ils ont été baptisés Bousieyas (couple de la Bonette), Auron (couple Source de la Tinée) et Sirius (couple Source de l'Ubaye).
Source PNM

- Savoie :
Parmi les 5 couples connus (Termignon, Chapieux, Peisey-Nancroix, Bessans et Val d'Isère), deux ont produit des poussins : Chapieux et Peisey-Nancroix.
Source PNV

Prospection internationale gypaète barbu le samedi 07 octobre 2017

Communication Asters

Le 7 octobre à lieu la Journée de Prospection Internationale du Gypaète barbu. Prospection internationale gypaète 07 octobre 2017.pdf

Il y 30 ans avait lieu la première réintroduction en France. Ce sont aussi  les 20 ans de la première naissance en nature dans les Alpes. Ces deux évènements se sont passés en Haute-Savoie.

18 Gypaètes barbus lâchés en 2017 en Europe dont 4 dans les Grands Causses

Au total, 18 jeunes gypaètes barbus ont été relâchés cette année dans 4 lieux liés au projet de réintroduction: 6 en Andalousie, 2 en Corse, 4 dans les Grands Causses/Massif Central dans le cadre du projet LIFE GYPCONNECT et 6 dans les Alpes et Préalpes (dont 4 dans le Vercors et les Baronnies dans le cadre du projet LIFE GYPCONNECT).

 Tous les oiseaux se sont envolés sans problème mais malheureusement deux sont morts.

Senza, une femelle relâchée dans le centre de la Suisse, morte le lendemain de son envol le 23 juin, après une nuit de forte tempête. Senza est certainement tombée de la falaise suite à des vents très forts; son manque d'expérience ne lui a pas permis de maitriser ces forts courants aériens. Elle est morte après avoir heurtée le sol suite à de sévères traumatismes.

Reportage de la TV allemande sur l'importance des vautours et les dangers du Diclofénac

Un article publié sur le site du VCF dont voici la traducton:

Un excellent reportage télévisé sur les vautours avec de magnifiques images de Gypètes barbus pyrénéens en train de manger des os , a récemment été diffusé dans la chaîne de télévision allemande 1 Das Erste - vous pouvez le voir ici (en allemand)

Durzon, le gypaète lâché dans les Grands Causses en mai 2017, vient d’être récupéré en Allemagne !

Un des jeunes gypaètes barbus réintroduits cette année dans les Grands Causses a été capturé affaibli en Allemagne, près d’Hanovre.
Cet oiseau inexpérimenté a précocement quitté les Grands Causses le 16 juillet dernier puis, il a effectué un très grand trajet en direction du Nord. Il a stationné dans le Massif central, puis en Champagne Ardenne avant de passer la frontière franco-allemande et d’arriver au Nord-Ouest d’Hanovre, lieu de sa capture, le 23/07. Le fort vent du Sud a sans doute favorisé cette impressionnante remontée.