Actualités

Galerie photo

Vautours et fake news

Un nouvel article sur les vautours et le pastoralisme, envoyé par Olivier Duriez co-auteur. Les auteurs font le point sur les rumeurs autour des interactions avec les vautours et le parallèle avec les fake news.

Webinaire Lâcher 2021 des Gypaète barbus

Suite à l'arrivée de 3 nouveaux Gypaètes barbus dans les Grands Causses, la LPO vous donne rendez-vous pour un Webinaire le Mardi 11 Mai prochain, de 18h30 à 19h30.

Dans ce contexte si particulier de la crise sanitaire actuelle, les efforts engagés par l'équipe du LIFE Gypconnect et du réseau EEP (réseau européen d'élevage en captivité du Gypaète barbu) démontrent notre capacité à continuer d'agir en faveur de la restauration de la biodiversité.

Cet évènement en ligne abordera :

Fin tragique pour ce jeune Gypaète barbu réintroduit en France

Palo-Pala était un jeune Gypaète barbu libéré au cours du printemps 2020 dans le Massif du Vercors (France) dans le cadre du programme de réintroduction du LIFE Gypconnect1. À l’approche de fêter sa première année, ce jeune vautour a malheureusement été victime d’une électrisation en Italie provoquant sa mort dans la nuit du 15 au 16 février 2021. Tragique nouvelle pour cette sublime espèce dont les populations sont en cours de restauration en France!

Palo-Pala était l’un des 25 Gypaètes barbus issus de la dernière saison de réintroduction. Palo-Pala a éclos le 28 février 2020 au Centre d’élevage en captivité du Gypaète barbu de Guadalentín (Espagne), coordonné par la Vulture Conservation Foundation (VCF). Alors poussin Palo-Pala a été transféré dans le Parc Naturel Régional du Vercors en France (région Auvergne-Rhône-Alpes) pour y être libéré. C’est le 3 juillet 2020 que ce jeune vautour a pris son envol vers la liberté.

Retour historique des Gypaètes barbus comme espèce reproductrice à Grenade (Andalousie, Espagne) un demi-siècle après leur extinction !

Près d’un demi-siècle après leur extinction, à cause de l’empoisonnement par le plomb et des dérangements humains, des Gypaètes barbus se sont reproduis de nouveau à Grenade en Andalousie.

L’année dernière, Vera et Guadalquivir, deux Gypaètes barbus, ont entamé une tentative de reproduction mais sans succès. Toutefois, leur comportement a donné l’espoir d’une reproduction réussie dans le futur.

Cette année, lors d’une expédition au sein du Parc Naturel de la Sierra de Castril, des techniciens du Coordinación Plan de Recuperación de Aves Necrófagas de Andalucía ont découvert que le couple avait construit un nid, représentant alors le premier nid de Gypaètes barbus dans la région depuis son extinction en 1986.

Pages