Grands Causses : Basalte explore son territoire

 Depuis le début du mois d’août, Cardabelle et Basalte parcourent davantage le territoire caussenard et leurs déplacements sont de plus en plus éloignés du site de lâcher. Ils effectuent désormais de nombreux vols à haute altitude et les ascendances thermiques n’ont plus secret pour eux. Ces derniers jours ont été marqués par de nouvelles explorations du Causse Méjean et de ses alentours pour Basalte.

 
Les données GPS indiquent qu’il a volé jusqu’à Sainte-Enimie, qu’il a fréquenté le secteur de Florac et qu’il a dépassé les gorges du Tarn pour atteindre le Causse de Sauveterre, au nord du village de Liaucous (première carte) !

Cardabelle semble quant à elle plus timide dans ses déplacements et se cantonne davantage au secteur du site de lâcher (seconde carte).

Les deux oiseaux effectuent un grand nombre de leurs déplacements ensemble, jusqu’à voler de longs moments côte à côte. En fin de journée, Basalte retrouve généralement Cardabelle sur un dortoir et il n’est pas rare de les voir passer la nuit sur le même rocher.
Les jeunes Gypaètes s’affirment au contact des autres espèces d’oiseaux présentes sur le site, tels les faucons crécerelle et crécerellette, les Craves à bec rouge encore les Grands corbeaux. Basalte s’exerce aux vols territoriaux et, à plusieurs reprises, n’a pas hésité à entamer une course poursuite avec un jeune Aigle royal à travers la vallée de Meyrueis.
Régulièrement, Basalte et Cardabelle suivent les vautours fauves qui longent les corniches en direction de l’ouest et nous offrent un magnifique spectacle aérien !

Vous pouvez suivre les déplacements de Basalte et de Cardabelle dans l’onglet « Le suivi des oiseaux » ou en cliquant directement sur le lien ci-dessous :

rapaces.lpo.fr/gypaete-grands-causses/le-suivi-des-oiseaux#idancre3