Actualités

Galerie photo

Première naissance dans le réseau d’élevage !

 Il y a quatre jours, le premier jeune Gypaète barbu de l'année a éclos au
centre d’élevage de gypaètes barbus de Richard Fraust, en Autriche.
Comme souvent, c'est arrivé au beau milieu de la nuit, à 4h00, ce 25
janvier. Cela a pris environ une heure et demie au poussin pour éclore par
lui-même.
Ce poussin est le descendant d’un très bon couple reproducteur. Ses
parents sont un mâle de 26 ans, et une femelle de 29 ans.
Ils ont produit 30 œufs entre 2002 et 2017, dont 22 ont éclos et parmi eux,
20 poussins ont survécu. Onze d'entre eux ont été relâchés dans les
différents projets de réintroduction en cours, tandis que les neuf autres ont
été inclus dans le réseau d'élevage en captivité.
Cette femelle est l'une des plus performantes du réseau d'élevage de
Gypaètes barbus, seules deux autres femelles ont été autant productives
(24 et 35 poussins).

Dans les Pyrénées retour à la vie sauvage d'un gypaète

Une information du VCF

 

Le 12 janvier, un gypaète barbu adulte a été relâché dans la vallée de Boí (Pyrénées espagnoles, province de Lleida). L'oiseau a été retrouvé blessé un mois auparavant au même endroit et a été soigné avec succès au Centre de Fauna Vallcalent (Lleida), géré par le gouvernement régional catalan (Generalitat de Catalunya). L'oiseau est équipé d'un émetteur GPS pour nous permettre de suivre ses mouvements.

Des nouvelles du réseau d'élevage

 

En ce début d’année 2018, la reproduction des Gypaètes barbus provenant du réseau d’élevage bat son plein. En effet, 29 œufs ont été pondus depuis le début de la période de reproduction. L'an passé, à cette période 30 œufs avaient été pondus. Pour un total en 2017 de 67 œufs, 25 jeunes à l’envol dont 18 ont été lâchés : un nouveau record.

Les jeunes issus de l'élevage en captivité seront ensuite répartis et lâchés dans les Alpes, en Andalousie, dans les Grands Causses et en Corse.
En 2018, un nouveau projet de réintroduction commence dans la région de Maestrazgo-Els Ports, dans le sud de l'Espagne. Il est donc important que les naissances soient suffisantes pour permettre le lâcher d’un maximum de jeunes dans les tous lieux de réintroduction.

Malgrè la neige les gypaètes couvent

Lu sur le site du VCF
 

Alors que de nouvelles tempêtes déversent de grande quantité de neige dans les Alpes, les gypaètes barbus ignorent royalement le froid, la neige et la glace pour ce qui les préoccupe principalement actuellement à savoir la reproduction.

Les gypaètes barbus sont parmi les premiers à se reproduire en Europe - leur timing est parfaitement adapté pour avoir des poussins au début du printemps, quand beaucoup d'herbivores de montagne ont leurs petits dont une partie meurt après la naissance et qui vont fournir de la nourriture. Cela signifie qu'ils coyvent tout au long des mois d'hiver difficiles.

 

Bonne année 2018

L'ensemble de la LPO France et toute l'équipe de la LPO Mission Rapaces vous souhaitent une superbe année 2018 !

Lu dans le Monde "Le gypaète barbu de retour dans les Alpes"

LE MONDE | 02.01.2018 à 06h32 | Par Richard Schittly (Lyon, correspondant)

Distinguer le cercle rouge de l’œil perçant du gypaète barbu en plein vol : le rêve de tout ornithologue est désormais à portée de regard. Alors qu’il avait totalement disparu du paysage, ce rapace majestueux s’installe de nouveau dans les Alpes françaises.

Deux vidéos pour finir l'année

Une vidéo réalisée par Mathieu Lelay dans le cadre du Life Gyphelp à propos du travail d'ENEDIS et de RTE pour diminuer les cas d'électrocutions et de percussions de l'avifaune :


Voici un documentaire réalisé cet été par Baptiste Deturche à l’occasion des anniversaires Gypaète barbu :
 

Un reportage de France 3 sur le nouveau centre d'élevage d'ASTERS

Photo France 3

L'oiseau emblématique des Alpes, le gypaète barbu, est une espèce protégée. En Europe, sept centres d'élevage permettent d'assurer sa reproduction. Basé en Haute-Savoie, le seul centre français vient d'être reconstruit. Il a été inauguré cet automne.
C'est un centre unique en France. Situé sur les hauteurs de Sallanches, en Haute-Savoie, le centre d'élevage des gypaètes barbus a été inauguré cet automne après plusieurs mois de reconstruction. Un lieu spécialisé dans la reproduction du plus grand rapace d'Europe.

Pages