Actualités

Galerie photo

Une vidéo et des photos du lâcher de Layrou et Dourbie

Le 6 juin 2013 a eu lieu la présentation de Layrou et Dourbie à Nant (Aveyron), suivi de leur dépôt dans la cavité de lâcher. Vous pouvez consulter les photos et une vidéo de l'évènement en suivant ce lien

Une étude sur la dispersion des gypaètes immatures

Une étude comparative sur les dispersions entre les gypaètes immatures des Alpes d'Andalousie et des Pyrénées a été réalisée (article en anglais sur Plos ONE).
Il existe bien une différence significative de comportement entre les populations issues de réintroductions et la population des Pyrénées.
Un argument de plus pour continuer les lâchers dans les Préalpes et le Massif Central !

Triste nouvelle venant d’Autriche

Jeudi 16 mai 2013, nous avons malheureusement été informés de la découverte de trois ossements et d’une bague d’identification dans la vallée de Carinthian Drau (Autriche). Il s’agit de Doraja (BG465), une femelle Gypaète relâchée en 2005 dans la vallée de Tauern . Les restes de l’oiseau ont été envoyés en Italie afin de déterminer précisément la cause de la mort. 
Après avoir survécue à une première intoxication au plomb en 2006, il est possible qu'une nouvelle intoxication soit à l'origine de la mort de Doraja.

Célia Abadie, Flora Blouin-Spiaczka, Quentin Flipo, Sébastien Lartique et Hélène Thiebaut (LPO Grands Causses)

 

Synthèse annuelle Gypaète 2012 et Circulaire de liaison du réseau Casseur d'os

Voici la synthèse annuelle gypaète 2012 : résumé des observations par secteur, bilan de la reproduction, du suivi, du soutien alimentaire et de l'opération vigilance poison.
Vous pouvez également télécharger la Circulaire de liaison du réseau Casseur d'os: bilan provisoire de la reproduction 2013 dans les Pyrénées françaises et sur l'ensemble du massif pyrénéen ainsi qu'en Europe, et nouvelles étonnantes du projet "corridor" Alpes-Pyrénées.
Très bonne lecture

Martine Razin
LPO Coordination Casseur d'os
Programme Pyrénées Vivantes

Basalte et Cardabelle s’émancipent !

Le 22 avril, Basalte est descendu à l’extrême sud du massif central près de Carcassonne (150km au sud du site de lâcher) puis le 25 avril se retrouve à Angoulême, soit à 300 km au nord-ouest de son site de lâcher. Cardabelle réalise actuellement, lui aussi, ses plus longs déplacements et dans toutes les directions (sud, ouest ou le nord-est). Est-ce la météorologie fort clémente de ces derniers jours qui donne des ailes à ces deux jeunes ?

Vous pouvez suivre les déplacements de Basalte et Cardabelle sur cette page

 

Pages