Actualités

Suivez par balise GPS les deux Gypaètes lâchés dans les Grands Causses

Galerie photo

Actualités

Des premières réintroductions en Suisse aux Baronnies

Dans les années 80, les premières réintroductions de Gypaète barbu ont eu lieu sur le Massif alpin. Tout d'abord, en Autriche en 1986 puis en Suisse et en France jusqu'à la première reproduction en Haute-Savoie, en 1997.

A présent, c'est dans les Pré-Alpes et plus exactement dans le Massif des Baronnies, que deux jeunes Gypaète ont été réintroduits en juin 2016, dans le cadre du programme LIFE GYPCONNECT.

Le reportage suivant a été diffusé sur la télévision Suisse Romande RTS et présente l'historique de ces réintroductions! Bon visionnage.

La population alpine de Gypaète barbu en bonne santé

La population de gypaètes barbus des Alpes se porte de mieux en mieux.

Eteint au début du XXème siècle dans le massif Alpin, le Gypaète a été réintroduit dès 1984 grâce à des programmes européens. Mis en place par la Vulture Conservation Fondation (VCF) en collaboration avec des partenaires dans 4 pays de la chaîne Alpine, le programme a aboutit en 1997 à la première naissance de gypaète. Un succès qui ne s’est pas arrêté là puisque la population continue de grandir.

Appel aux observateurs pour Cayla

Cayla, jeune femelle Gypaète barbu lâchée en mai 2016 dans les Grands Causses, n’a plus été observée depuis le 28 août dernier (dernière observation à proximité de son site de lâcher, à Meyrueis). A l’absence d’observation s’ajoute l’absence de transmission de données GPS depuis cette date par la balise dont est équipé l’oiseau.

Gypaète barbu observé au Royaume-Uni

Le premier gypaète barbu enregistré sur le sol anglais a refait son apparition.

Le 29 mai 2016, deux semaines après sa première apparition qui avait attiré une foule d’ornithologue, le jeune gypaète a refait surface à Dartmoor en Cornouaille, au sud-ouest de l’Angleterre à 160 km de sa première observation. Vivant généralement dans les zones montagneuses du sud de l’Europe, la venue de ce rapace nécrophage a suscité un grand intérêt auprès des spécialistes.

Une nouvelle observation de Cardabelle, dans les Pyrénées françaises !

Cardabelle, lâchée dans les Grands Causses (Lozère) en juin 2012 (voir la fiche d’identification de Cardabelle), a été observée le 15 juin 2016, dans le secteur d’Aure du Parc national des Pyrénées (à moins de 10 km à l'Ouest de Saint-Lary-Soulan). Antoine HERRERA, nous a transmis quelques détails de son observation :

Le début d'une grande Aventure

Cela fait maintenant deux mois que Cayla s’est envolée. Depuis elle n’a cessé d’améliorer et de développer son vol, ses techniques, et surtout son indépendance…

Parfois en compagnie de Layrou, mais aussi en solitaire. Elle est aujourd’hui complétement émancipée et adaptée à son territoire, territoire qu’elle étend chaque jour davantage lors de ses explorations sur les différents causses (et même jusque sur le Larzac).