Actualités

Suivez par balise GPS les deux Gypaètes lâchés dans les Grands Causses

Galerie photo

Nouvelles des Gypaètes sous les orages de début juillet

Au matin du 2 juillet dernier Buisson à pris son envol sous le regard attentif de Cévennes qui l'imita quelques heures plus tard. Les premiers vols hésitants et courts se sont soldés par des atterrissages non maîtrisés, que nos jeunes gypaetes amélioreront au fil des jours.

Europe semble accepter la présence des deux jeunes mâles à ses côtés.

 Lausa et Monna chaque jour s'approprient un peu plus le site qu'elles continuent de survoler et de défendre, et affichent un comportement parfois agressif envers Buisson et Cévennes.

A ces interactions s'ajoute la météo capricieuse de ces derniers jours qui dès le 2 juillet à rendu l'envol difficile. Buisson et Cévennes aux sommets des falaises qu'ils avaient rejoint en vol ont en effet subi la force des orages caussenards.
Nos regards attentifs surveillent leur progression, espérant une bonne adaptation malgré des débuts compliqués.

Déjà Juillet pour les jeunes Gypaètes

Une semaine mitigée dans les Grands Causses, en proie à une météo changeante!
En effet le début de la semaine a été marqué par un bon vent du sud, ce qui a poussé les trois jeunes volants à repousser leurs limites, surtout les deux femelles !

Europe s'absente de plus en plus régulièrement de la vire, et a passé sa première nuit dans les gorges !

Les Gypaètes au 25 juin

 Les trois jeunes volants continuent leur progression. 

Europe, qui montre beaucoup d'aisance, s'autorise régulièrement des escapades dans la vallée, puis sur le Causse Méjean, ainsi que le Causse noir. Il semblerait qu'il repère dès à présent les placettes d'équarrissage. Il reste très proche de ses deux compères.

Lausa le suit beaucoup et cherche souvent à se poser, voire à dormir près de lui. Ses atterrisages  sont plus maîtrisés, bien qu'il lui faille souvent s'y reprendre à deux fois pour se poser à l'endroit souhaité!

Monna quant à elle peine à devenir autonome. Encore timide dans ses vols, elle cherche beaucoup le contact de ses aînés et reste à proximité de la vire. Il lui arrive régulièrement de retourner dormir dans son nid, qu'elle a tant défendu au temps de sa colocation.

Vols et apprentissages au 17 Juin 2019

Les trois gypaètes réintroduits début mai dans les Grands Causses sont maintenant volants.

Europe continue ses longs vols maîtrisés. Il suit régulièrement les vautours et explore de plus en plus le Causse.

Les deux femelles, Lausa et Monna font preuve de moins d’aisance que leur aîné.

Si la première semble plutôt bien contrôler son vol, c’est l’atterrissage qui reste compliqué : il n’est pas rare d’assister à des scènes cocasses pouvant figurer dans les meilleurs

Nouvelles des Gypaètes au 10 juin

 Voilà qu'après quelques jours de déplacements à pied autour de la vire, Lausa et Monna ont pris leur envol : le samedi 8 juin pour Lausa et le dimanche 9 juin pour Monna.
Des vols courts mais maîtrisés avec toutefois des atterrissages encore hasardeux.

Europe quant à lui réalise plusieurs vols par jour, des vols maîtrisés de quelques minutes avec de belles prises d'altitude (voir photo jointe). Il effectue aussi des vols en compagnie de ses congénères Layrou et Adonis.

Suivi du Gypaète barbu Calandreto

 
Nous publiions le 20 mai dernier des nouvelles de Calandreto, Gypaète barbu lâché dans les Grands Causses en 2017. Il parcourait alors de nouveau les Pyrénées du côté espagnol, après être revenu dans les Grands Causses fin 2018.
Mais l’inquiétude s’est installée : depuis le 19 Mai, les données transmises par la balise GPS de l’oiseau indiquaient qu’il était immobile. 

Sortie d'observation

     Pour rappel, la prochaine sortie d'observation des Gypaètes barbus (et d'autres oiseaux éventuellement de passage!) aura lieu Samedi 8 juin à 10h. Une courte balade et des points d'observation vous seront proposés. (jumelles et longue-vue fournies). Tout public.

Informations et réservations au 07.76.11.40.27

Prochaines dates sur le même thème : 6 juillet, 9 août et 21 août à 9h30. Toujours sur réservation.

Pages