Basalte et le Vautour fauve

Petit air de printemps bien agréable ce matin sur le Méjean. Dernières grives et premiers tariers pâtres. Et enfin depuis longtemps les premiers chants d'alouettes au fond du ciel et un gypaète qui longe les barres rocheuses très rapidement. C'est basalte, qui va chasser sans ménagement un vautour fauve posé au soleil sur un piton
Il le poursuit, le rattrape ....
Au final Basalte continuera son chemin vers l'aval et le vautour retournera se poser exactement au même endroit.
Le gypaète serait il un peu querelleur ? Et le vautour fauve un peu obstiné ?

Régis Descamps - ATE Parc national des Cévennes