Actualités

Galerie photo

Journée internationale d’observation du Gypaète le 6 octobre

Comme prévu la journée internationale d’observation du Gypaète se tient le 6 octobre. Le secteur concerné est essentiellement celui du massif alpin mais depuis cette années et de manière à monter en puissance au fur et à mesure des lâcher de nouveaux jeunes oiseaux, le secteur des Grands Causses et des Cévennes est également concerné. Le suivi par satellite de nos deux oiseaux ne nous contraint pas à mettre en place un réseau formel d’observateur sur notre secteur. Néanmoins si certain d’entre vous souhaitent participer à cette journée dans notre région, voici les informations fournies par le réseau international :

Interaction entre Cardabelle et un jeune Aigle royal

 Après avoir passé plusieurs jours dans les Cévennes (Gard), Cardabelle fréquente à nouveau le secteur du site de lâcher. Dimanche 23 septembre 2012, elle a été observée au cours d'une interaction avec un jeune Aigle royal.

 

Observatrice : Marion CARSAC

Circulaire de liaison du réseau Casseur d'os

Voici publié le dernier numéro de la circulaire de liaison du réseau Casseur d'os (suivi du Gypaète barbu dans les Pyrénées) : Casseur d'os n° 61 (format PDF).

 Au sommaire de ce numéro :

  • Reproduction 2012
  • Réintroductions 2012
  • Sauvetage d'un jeune gypaète dans l'Aude
  • Observation remarquable en vallée d'Aure
  • Un naturaliste ariégeois nous a quitté
  • Vigilance poison: situation inquiétante
  • Soutien alimentaire: prévisionnel 2012-2013
  • Références préhistoriques

 

Etat des lieux des colonies dans les Grands Causses

Vous trouverez ci-dessous un état des lieux encore provisoire, à la date du 3 septembre 2012, du suivi des colonies de vautours dans les Grands Causses en 2012. Comme d’habitude, ces données ont été compilées à partir du travail de suivi mené par les agents du Parc national des Cévennes et de la LPO Grands Causses.

Vautours moines

20 couples de vautours moines pour 11 jeunes à l’envol. 11 poussins bagués au nid.
De nombreuses informations d’actualité sur cette espèce sont disponible sur le site du Plan National d’Action à l’adresse suivante : http://rapaces.lpo.fr/vautour-moine

Vautours fauves

370 couples reproducteurs de vautours fauves et 285 jeunes à l’envol. 53 poussins bagués au nid.

Des nouvelles d'autres programmes de réintroduction du Gypaète barbu en Europe

En Andalousie, les 4 oiseaux relâchés s'appellent Viola, Marchena, Zafra et Encina. Vous trouverez les marques qui les caractérisent sur le document ci-contre.

Ils volent depuis le mois de Juillet. Le relâcher s'est très bien passé et ils se mêlent et interagissent avec les Gypaètes relâchés précédemment, les vautours et les oiseaux de ces belles montagnes Andalouses.
Vous trouverez plus d'information sur le site suivant : www.gypaetus.org

Journée internationale d’observation du Gypaète 2012

La 6ème édition de la Journée internationale d’observation du Gypaète a été organisée par le réseau de suivi du Gypaète à travers les Alpes pendant la première quinzaine d'octobre 2011.
Grâce à la coordination des correspondants locaux les comptes ont été établis en détail. Vous trouverez donc ci-dessous le rapport de cette édition 2011 avec des résultats intéressants du statut de la population Alpine.
Pour 2012 la date retenue pour cette journée de suivi sera le 6 octobre 2012. Tous les observateurs des Grands Causses qui le souhaitent peuvent participer à ce comptage.

Première observation d’un Gypaète au dessus de la Maison des Vautours

Aujourd’hui en début d’après midi, Basalte a été longuement observé au dessus du village du Truel. Il a survolé longuement la vallée puis a chahuté avec un grand corbeau avant de repartir le long de la Jonte en direction de Meyrueis.

Constant BAGNOLINI et Gilles VERGELY – Maison des Vautours

 

Basalte explore les Grands Causses

 Depuis le début du mois d’août, Cardabelle et Basalte parcourent davantage le territoire caussenard et leurs déplacements sont de plus en plus éloignés du site de lâcher. Ils effectuent désormais de nombreux vols à haute altitude et les ascendances thermiques n’ont plus secret pour eux. Ces derniers jours ont été marqués par de nouvelles explorations du Causse Méjean et de ses alentours pour Basalte.

Pages