Actualités

Galerie photo



Parade de milans royaux en Corse – photos : René Roger


Les personnels lorrains de l’ONF en formation : trois journées consacrées au Milan royal et à la Cigogne noire

C’est maintenant une habitude depuis 2014, des journées de formation dédiées à ces deux espèces emblématiques de la région ont lieu chaque année.
Trois sessions ont été organisées cette année : le 26 avril à Neufchâteau (88), le 10 mai à Champougny (55) et le 16 mai à Metz (57). Pour le Milan royal, les intervenants étaient des membres de l’association LOANA (Lorraine association nature), structure chargée de la mise en œuvre du Plan régional d’actions « Milan royal » : Guillaume LEBLANC, Justine COSTA et Sarah REMAOUN. Dimitri DEMANGE et Alexandre EICH, membres du groupe « Cigogne noire » au sein du réseau avifaune de l’ONF ont présenté leur espèce de prédilection.
Ces trois journées se sont déroulées de la même façon : matinée consacrée à la présentation en salle des deux espèces (biologie, comportement, menaces pesant sur elles, mesures de préservation à mettre en œuvre), et observations sur le terrain l’après-midi.

Mise à l’arrêt immédiate d’un parc éolien suite à la découverte d’un cadavre au Luxembourg

Suite à la découverte d’un cadavre de Milan royal, le 22 mai dernier, à 10 mètres d’une éolienne, le Ministère de l’Environnement luxembourgeois a ordonné, à la demande de l’association Natur&Ëmwelt a.s.b.l., la mise à l’arrêt immédiate et jusqu’à nouvel ordre du parc éolien.

Enquête "milans et busards" : restitution de données

La première année de l'enquête "milans et busards" est déjà bien entamée. La fin du mois de mai approche et avec elle la fin de la période la plus propice pour la recherche des espèces concernées par l'enquête. Ce qui n'interdit évidemment pas de poursuivre, bien au contraire, les sorties sur les carrés pour vérifier certaines données, contrôler la présence de couples repérés plus tôt dans la saison, affiner la localisation des territoires voire des nids, améliorer les codes de reproduction associés aux couples repérés, etc.

Le poison, une menace pour les charognards

Suite aux deux constats d’empoisonnements de vautours au printemps 2018 dans les Grands Causses, la LPO et ses partenaires ont souhaité communiquer sur cette menace qui touche les vautours et plus généralement la faune sauvage. Voici la vidéo qui a été produite en partenariat avec tous les acteurs intervenant dans la lutte contre l’empoisonnement de la faune sauvage.

Au revoir Didier

La LPO ainsi que l'ensemble du réseau national "Milan royal" se joignent à Guillaume (LOANA) et adressent leurs plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Didier Vacheron, forestier de l'Office national des forêts et grand passionné de nature. 

Les milans crient leur douleur...

Reportage sur le Milan royal en Auvergne

La région Auvergne-Rhône-Alpes accueille environ 600 à 1000 couples nicheurs de milans royaux, soit le tiers de la population française. Après les Pyrénées, le Massif central abrite le plus grand nombre de milans royaux en période hivernale en France. L'ensemble de la région est concerné par la quasi-totalité du flux migratoire amenant les populations de Suède, Polonge, d'Allemagne, de Suisse à traverser la région à l'automne pour se rendre sur les zones d'hivernage du Massif central, du piémont pyrénéen et de la péninsule ibérique.

Pour ces raisons, cette région a une grande responsabilité dans la conservation du Milan royal. Cette espèce est d'ailleurs avec la Pie-grièche grise l'une des deux espèces d'oiseaux prioritaires en terme de conservation à l'échelle de la région.

Veille mortalité

Malgré les actions engagées depuis plus de 15 ans en faveur du Milan royal, l’espèce figure toujours parmi les espèces vulnérables en France. En 2018, un second Plan national d’actions a été lancé pour 10 ans et doit permettre d’améliorer l’état de conservation de ce rapace exclusivement européen.
Les menaces qui pèsent sur l’espèce sont multiples mais toutes sont liées aux activités humaines : dégradation de l’habitat, empoisonnement, collision avec des éoliennes, électrocution, tir, etc. L’empoisonnement constitue la première cause de mortalité.
Afin de mieux connaître la répartition des différentes causes de mortalité, de mieux l’estimer, mais aussi et surtout de mieux les prévenir et de mieux sanctionner les infractions, nous vous invitons à contribuer à la surveillance (collecte, autopsie et analyses toxicologiques) mise en place par le réseau Milan royal sur le territoire national.

Enquête "milans et busards", en direct du terrain

L'enquête "Milans et busards", comment s'organise-t-elle concrètement sur le terrain ?
Regardez ce reportage réalisé par Valérie Guinard du journal La montagne en compagnie de Sébastien Heinerich de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes.
Vous aussi, vous souhaitez participer dans votre département. Contactez la LPO France

2018, une année noire pour le Milan royal

La LPO dresse un nouveau bilan accablant pour le Milan royal en France. En 2018, 46 cadavres de milans royaux ont été découverts sur le territoire français par le réseau Milan royal. C’est le plus lourd bilan de ces 10 dernières années après celui de 2011 qui avait comptabilisé 62 cadavres dont plus d’une vingtaine victime d’empoisonnements à la bromadiolone en Auvergne.

A la recherche du Milan royal dans le Rhône

La LPO Rhône organise une sortie gratuite "A la recherche du Milan royal" le 23 mars 2019 de 9h à 17h. 
L'objectif de cette sortie est de contrôler le retours des couples reproducteurs sur leurs sites de reproduction et d'identifier des personnes souhaitant s'investir dans le suivi de cette espèce menacée.
Prévoir pique-nique, jumelles, longue-vue et vêtements adaptés à la météo.
Le lieu de rendez-vous sera communiqué lors de l'inscription.
Inscription auprès de Noémie Bouvet (04.28.29.61.53 ou par courriel).
La LPO Rhône

Pages

Archives des actualités (au format PDF)