Actualités

Galerie photo



Parade de milans royaux en Corse – photos : René Roger


Comptage international des hivernants : 6 & 7 janvier 2018

Si de nombreux Milans royaux ont franchi la chaîne pyrénéenne pour aller hiverner dans la péninsule ibérique, tous ne la franchiront pas. Bon nombre de milans royaux hiverneront en France, en Suisse, en Suède, en Allemagne, etc.

Comme chaque hiver, le réseau européen "Milan royal" sera donc mobilisé pour recenser les hivernants à l'occasion du comptage international qui se tiendra les 6 & 7 janvier 2018
Nous comptons bien évidemment sur la mobilisation du plus grand nombre. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Le repérage des dortoirs démarre dès le mois de novembre.
Si vous souhaitez participer à cette action, contactez la LPO Mission rapaces ou les associations locales du réseau "Milan royal" (cf. rubrique "Où et comment agir ?").
Merci !
La Mission rapaces

Record de Milans royaux à Organbidexka

Le 7 octobre, soit deux mois jour pour jour après le passage record du Milan noir à Organbidexka, c'est le Milan royal qui nous a offert un spectacle encore jamais vu en France ! 1 940 de ces oiseaux ont traversé la frontière dans la journée pour aller passer l'hiver chez nos voisins espagnols. Au Pays basque, il faut remonter au 6 octobre 1994 et au passage de 1 502 milans pour trouver quelque chose d’équivalent. Mais comment expliquer les 23 années qui séparent ces deux dates ? La réponse est probablement à chercher du côté de la chute sévère des effectifs de cette espèce à partir du début des années 1990 et du temps qu'il aura fallu attendre pour que les efforts de conservation en Europe portent leurs fruits.
Cet automne, la barre des 8000 individus a même été franchie !
Source : LPO Aquitaine

Découverte d'un nouveau cadavre de Milan royal sous une éolienne en Meuse

La mise en œuvre du PRA « Milan royal » en Lorraine (2014) a permis d’accroître considérablement les données concernant les noyaux de population et la localisation des sites de nidification dans notre ex-région pour cette espèce. Aujourd’hui 139 sites de nidification sont identifiés et suivis chaque année.
Si ce travail d’acquisition de connaissances permettra sans nul doute une meilleure prise en compte de l’espèce lors de la création de nouveaux parcs éoliens en Lorraine, il n’en est pas de même avec certains parcs éoliens aujourd’hui en fonctionnement.

Un milan royal suisse victime d'une éolienne

Suite à une alerte de notre confrère suisse Patrick Scherler (Station ornithologique suisse) signalant la probable mort d'un milan royal équipé d'une balise, près d'un parc éolien, des recherches ont été lancées dans le secteur situé dans le département du Tarn.
Le cadavre a très rapidement été localisé par Christian Itty (ONCFS) à proximité immédiate d'une éolienne.

Milan info n°33, 34 & 35 "spécial rencontre"

Vous l'attendiez tous, le voilà enfin disponible !
Le Milan info consacré à la 6e rencontre du réseau national qui s'est tenue en Corse à l'automne dernier vient de paraître.
Il est disponible en téléchargement et en lecture en ligne.
Un grand merci aux nombreux contributeurs et encore un très grand merci à l'équipe du CEN Corse pour son accueil sur l'île de beauté.
Bonne lecture à tous !
La Mission rapaces

Bilan du comptage des hivernants en janvier 2017

En janvier 2017, après deux hivers exceptionnels, nous retrouvons une situation plus « classique » mais avec des effectifs toutefois encore très importants. Le Massif central, par exemple, compte 2 000 oiseaux de moins que les deux derniers hivers, avec, cependant, près de 1 200 oiseaux. Le Cantal enregistre tout de même son 3e meilleur effectif alors que la pullulation de campagnols s’est totalement effondrée. La Haute-Loire enregistre un record à 450 oiseaux ; les faibles chutes de neige jusqu’au comptage ont favorisé cette situation. L’Ardèche accueille de nouveau plus de 100 oiseaux, effectif dorénavant régulier depuis 5 ans. L’hivernage se maintient à un niveau constant en Crau alors que quelques oiseaux hivernent aussi dans le Var.

Bilan du comptage en Auvergne

Après deux hivers exceptionnels, le cru 2017 retombe à un niveau plus classique. En effet les très fortes populations de campagnols terrestres (et des champs) qui ont favorisé un hivernage exceptionnel en 2014-2015 et 2015-2016 se sont effondrées au printemps 2016. Seule la Châtaigneraie cantalienne semble encore impactée et a permis un bel hivernage des milans.
Si un coup de neige au début de novembre a fait fuir un nombre certain d’oiseaux, le mois de décembre a été très clément avec de faibles chutes de neige en milieu de mois mais ayant rapidement fondues, sauf sur la Planèze de Saint-Flour restée dans le brouillard. Le gel persistant des sols la semaine du comptage a visiblement perturbé les oiseaux, entrainant une importante mobilité des dortoirs. Par ailleurs des mouvements migratoires ont certainement eu lieu, faisant fuir des oiseaux préalablement présents et en apportant d’autres d’Europe centrale.

7 & 8 janvier 2017 : Comptage européen des Milans royaux

Depuis onze ans maintenant, la France et la Suisse organisent un comptage simultané des dortoirs chaque premier weekend de janvier afin de suivre l’évolution des effectifs et la répartition des hivernants. Grâce à une mobilisation exceptionnelle du réseau national « Milan royal », 11 376 individus regroupés dans 247 dortoirs ont été recensés en France lors du précédent comptage en janvier 2016.

Bonne année 2017 !

La Mission rapaces vous présente ses meilleurs voeux pour 2017 et vous souhaite une excellente saison de suivi des Milans royaux hivernants, nicheurs et migrateurs. Souhaitons que cette nouvelle saison de nidification qui approche voit l'envol de nombreux jeunes Milans royaux.
La Mission rapaces remercie également tous les observateurs et coordinateurs pour leur remarquable mobilisation au quotidien en faveur de cette espèce endémique.
La Mission rapaces

Quand le poison remplace la prédation naturelle !

Le collectif Renard Grand Est regroupant 55 structures liées à l'environnement dénonce par voie de presse la destruction intensive par le tir, le piégeage ou le déterrage, autorisée par la préfecture de Moselle, de certains petits carnivores comme le renard, la belette ou la fouine, pourtant connus pour être de grands consommateurs de campagnols, alors qu'en parallèle des campagnes de lutte chimique (à la bromadiolone) contre les campagnols sont lancées dans le département et en particulier sur la commune de Rozérieulles. 

Retrouvez ici le communiqué de presse.

Archives des actualités (au format PDF)