Actualités

Galerie photo



Parade de milans royaux en Corse – photos : René Roger


Programme Ambition Bio 2022

Le gouvernement prend des mesures pour atteindre 15 % de surfaces biologiques en 2022.

Le grouvernement a précisé lundi ses prochaines mesures pour arriver à l'objectif de 15% de surface agricole utile en agriculture biologique d'ici à 2022, contre 6,5% ajourd'hui, dans la continuité des Etats généraux de l'alimentation.

Le plan "Ambition bio 2022", annoncé lundi par le ministre de l'agriculture Stéphane Travert après concertation, devra permettre de développer la production et la consommation de bio, de structurer les filières, de renforcer la recherche, de former les acteurs et d'adapter la réglementation, en métropole comme dans les Outre-mer, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Source : AFP

Plus d'infos sur le site du ministère de l'agriculture.

Empoisonnement dans le saintois

Le 29/05/2018, un appel reçu à la LPO Meurthe-et-Moselle confirme la mort d’un Milan royal adulte à Vitrey sur le territoire du saintois. Ce rapace protégé et faisant l’objet d’une attention particulière dans le Grand Est par la déclinaison de Plans Régionaux d’Actions (PRA) dans les trois ex-régions a une nouvelle fois subi les affres de la bêtise humaine.

Réédition du dépliant Milan royal

Grâce au soutien de la fondation Nature & Découvertes, le dépliant Milan royal vient d'être réédité. La première version remontant à 2010, nous l'avons actualisée avec les nouvelles données disponibles (effectifs hivernants). Vous pouvez télécharger le dépliant ici.
Ce dépliant est évidemment diffusé gratuitement au réseau Milan royal. Il a été tiré en 20 000 exemplaires. La LPO remercie la fondation pour son fidèle soutien.

Les personnels de l’ONF en formation

Une journée consacrée au Milan royal et à la Cigogne noire
Lundi 16 avril 2018, dix forestiers vosgiens et un meusien de divers horizons se sont retrouvés à Neufchâteau pour une journée de formation. Cinq d’entre eux sont des TFT (Techniciens forestiers territoriaux), un autre est RUT (Responsable d’unité territoriale), les cinq autres sont rattachés au service Forêt de l’agence ONF Vosges ouest.
Ces journées de formation ont lieu chaque année depuis 2014 dans les Vosges, d’autres sont organisées dans les autres départements lorrains.
Pour le Baron rouge, les intervenants étaient Guillaume LEBLANC de l’association LOANA (LOrraine Association NAture), chargée de la mise en œuvre du PRA Milan royal et Catherine BERNARDIN, membre du réseau Avifaune de l’ONF, et à ce titre responsable nationale pour cette espèce.

Le poison sévit toujours !

Un cadavre de Milan royal a été découvert en fin d'hiver en Savoie. Les analyses toxicologiques réalisées ont révélé un empoisonnement à l'aldicarbe, une substance interdite en France. La LPO locale a donc porté plainte pour destruction d'espèce protégée et dénoncé cet acte irresponsable et inacceptable dans la presse locale.

Retrouvez les articles de presse ci-dessous :
- France 3 Régions
- Le Dauphiné

Ces actes mettent à mal les efforts déployés par le réseau national "Milan royal" pour la sauvegarde de cette espèce menacée.

Bilan du comptage des hivernants 2018

Pour la 12e année consécutive, le réseau Milan royal a organisé un comptage simultané des Milans royaux hivernants en France. Il s’est tenu lors du week-end des 6 et 7 janvier 2018.

Avec 11 891 individus dénombrés, le comptage de janvier 2018 constitue un nouveau record national, dépassant de quelques centaines le total de janvier 2016. Ce dernier était surtout le fait d’un hivernage exceptionnel dans le Massif central. En 2018, ce sont les Pyrénées qui connaissent une très forte augmentation, l’effectif total de la chaîne atteignant 7 567 milans royaux contre 5 400-5 500 les derniers hivers, soit 2 000 de plus !

Retrouvez ici le bilan complet et détaillé de ce comptage annuel.

Un second PNA pour le Milan royal

Dix ans après la fin du premier Plan national de restauration, un second Plan national d'actions en faveur du Milan royal vient d'être validé par le Ministère de la transition écologique et solidaire (MTES) et la DREAL Grand Est.
Ce nouveau plan, lancé pour 10 ans (2018-2027) a un double objectif : consolider les noyaux de population existants et retrouver une population viable à l’échelle de l’aire de répartition indiquée par l’atlas des oiseaux nicheurs de 1994.

Ce plan d'actions comprend :
• un bilan des connaissances et des moyens utilisés en vue de la protection de l'espèce ;
• un état de conservation du Milan royal ;
• les besoins et enjeux de la conservation de l'espèce et la définition d'une stratégie à long terme ;
• et une stratégie pour la durée du plan et les éléments de mise en oeuvre.

Adieu Christian

Un ami nous a quitté, un « mountagnol » comme nous aimions à le dire en parlant de nos racines communes en Montagne Noire, cette Montagne Noire qu’il a tant aimée et au sein de laquelle sa quête solitaire a su saisir avec tant de justesse et d’esthétique d’innombrables instants sauvages.
Un excellent naturaliste dont les premiers pas ont été faits en compagnie d’un jeune faucon crécerelle qui lui a sans doute dit : « s’il te plaît, apprivoise-moi ! », une leçon de respect mutuel qui lui a été profitable pour observer la vie sauvage en toute liberté et dans les meilleures conditions.
Un artisan de la photographie de la faune sauvage, respectueux, méthodique, sachant créer les conditions, donnant du temps au temps, patient jusqu’à attendre l’instant magique, l’émotion.

Bilan du comptage des hivernants en Auvergne

12e opus !

Beaucoup de secteurs avec très peu de campagnols, plusieurs abondantes chutes de neige au cours du mois de décembre, peu d'observations préalables au comptage sur l'ouest du Cantal, on ne s’attendait pas à compter beaucoup d’oiseaux. Et puis en fait, avec 500 milans trouvés en Châtaigneraie, un effectif conséquent sur Saint-Flour et le total est en fait plutôt élevé avec 2 034 milans royaux !

Ce constat vaut surtout pour le Cantal qui avec 1 685 milans accueille plus des 3/4 des effectifs régionaux et connait son 3e meilleur total. Car les effectifs sont plutôt modestes en Haute-Loire (mais dans la moyenne annuelle) avec 233 oiseaux en 3 dortoirs et le Puy-de-Dôme fait pâle figure avec un seul dortoir constitué toutefois d’une centaine d’oiseaux dans le bas-Livradois. Un petit hivernage se maintient dans l’Allier avec 20 oiseaux près de Vichy.

Bonne année 2018

L'ensemble de la LPO France et toute l'équipe de la LPO Mission Rapaces vous souhaitent une belle année 2018 !

Pages

Archives des actualités (au format PDF)