Actualités

Galerie photo



Parade de milans royaux en Corse – photos : René Roger


Janvier 2011 : après le tir, le poison !

Cette fois, c'est un cadavre de Milan royal vraisemblablement empoisonné que la LPO Alsace a découvert ce mois-ci. Ce milan n'est pas la seule victime, puisque plusieurs cadavres de Buses variables ont également été découverts. Non loin de ces cadavres, des appâts ont été trouvés !
Le cadavre de Milan royal a été récupéré. Une autopsie et des analyses toxicologiques sont en cours.
L'ONCFS a été prévenue et une plainte va être déposée par la LPO Alsace.

Il est regrettable de constater que de tels actes à l'encontre des rapaces perdurent en France. Ces actes illégaux anéantissent les efforts déployés par le réseau "Milan royal" pour tenter de sauver cette espèce en déclin, dont la France a une responsabilité majeure dans sa conservation.

Source : LPO Alsace

Janvier 2011 : encore un Milan royal plombé !

Décidemment, le Milan royal continue d'être la cible des chasseurs !
Un Milan royal vient d'être récupéré plombé dans le département du Tarn, à proximité d'un dortoir. Blessé à l'aile gauche, l'oiseau a été acheminé au centre de soins de la LPO Tarn. Sa remise en liberté est encore incertaine.
L'ONCFS a été informée et une plainte sera déposée par la LPO Tarn.

Rappelons que la destruction d'une espèce protégée, comme le Milan royal, est constitutive d'un délit prévu par les articles L-411-1 et L-411-2 du code de l'environnement. Elle est réprimée par l'article L-415-3 et les coupables s'exposent à une peine d'un an d'emprisonnement et 10 000 euros d'amende.

Source : LPO Tarn

Comptage des dortoirs (suite)

Merci à toutes celles et ceux qui ont participé au comptage simultané des dortoirs hivernaux. Si vous n'avez pas encore transmis vos résultats, merci de les adresser au plus vite à Romain Riols, afin que nous puissions vous restituer une synthèse nationale dans les meilleurs délais.
La Mission Rapaces

Un Milan royal plombé dans la Meuse

Début octobre, un Milan royal a été découvert gisant à Sorcy Saint Martin (Meuse) par un agent de l'ONF. Déposé au centre de soins de Dudelange, l'oiseau a du être euthanasié. L'oiseau présentait 2 impacts de balle sous l'aile.
Ces actes anéantissent les efforts déployés par le réseau Milan royal pour tenter de sauver l'espèce. C'est pourquoi la LPO France a porté plainte contre X pour l'infraction de destruction d'espèce protégée et s'est constituée partie civile.
La Mission Rapaces

Un film sur le Milan royal


Alors que le dernier recensement des Milans royaux dans le Massif central indique une baisse des hivernants de l’espèce, la LPO présente pour la première fois un film entièrement dédié à cette espèce :
« Le Milan royal : histoire d’une sauvegarde ».
Depuis 2002, l’association pilote les actions locales du « Plan National d’Actions en faveur du Milan royal ». Sensibiliser, informer, étudier… autant d’actions pour conserver le majestueux rapace, devenu un des emblèmes du Massif central. Ce film s’inscrit dans le programme de sauvegarde de cette espèce gravement menacée. Faire prendre conscience aux différents acteurs (élus, décideurs locaux, agriculteurs, grand public…) du territoire l’importance du rôle à jouer pour protéger le Milan royal, voici un des principaux objectifs de cette production.

Bilan intermédiaire de la migration du Milan royal sur l'arc jurassien

Le suivi de la migration postnuptiale du Milan royal se poursuit quotidiennement depuis le début de la saison en deux points a priori largement complémentaires de l’arc jurassien : Pont-de-Roide (Doubs) et Défilé de l’Ecluse (01/74).
A ce jour, les comptes annoncent le plus gros effectif jamais suivi dans cette région. Importance nationale.

Au 27 octobre :

  • Pont de Roide (Doubs) : 3608 Milans royaux (record absolu depuis le lancement progressif du suivi spécifique en 2007 sur le site dans le cadre du Plan d’action décliné en région par la LPO FC et la DREAL FC).
  • Défilé de l’Ecluse (Ain/Haute-Savoie) : 4771 Milans royaux.

Sources : site Migraction ; LPO Haute Savoie

Octobre 2010 : Les cadavres de Milans royaux s'accumulent

Pour ce seul mois d'octobre, pas moins de six cadavres de Milans royaux ont été découverts :
- un dans le Lot. La piste d'un empoisonnement est avancée ;
- un dans la Meuse. L'oiseau a été victime de plombs et a du être euthanasié ;
- un dans l'Aveyron. Il est vraisemblable que l'oiseau ait été percuté par un véhicule ;
- deux en Gironde. Tous deux victimes de plombs, l'un est en centre de soins (fracture de l'ulna), l'autre n'a pas pu être récupéré. Il est vraisemblable qu'il ait succombé à ses blessures.
- un en Haute-Garonne. La radiographie a révélé la présence de plombs de chasse. Opéré d'une fracture, l'avenir de l'oiseau est incertain.

Migration d'un jeune Milan royal au Maroc

Le jeune Milan royal balisé Maho (originaire de Suisse) est arrivé fin septembre en Andalousie et a passé deux nuits à 5 km à l'est de Jimena de la Frontera (env. 25 km au nord de Gibraltar). Il est ensuite passé par Tarifa, a traversé le détroit de Gibraltar et est arrivé le même soir dans la partie occidentale du massif du Rif. Le lendemain, en une étape de plus de 300 km, il est passé par Ksar el-Kebir et Tiflèt jusque dans le Zaël Zaianf (à env. 150 km au sud-est de Casablanca). Il s'agit là d'une des plus longues étapes journalières jamais constatées pour un Milan royal. Maho est ensuite retourné vers le nord. Il a dormi dans l'Oued Sebou (à environ 50 km au nord de Meknès) avant de revenir à la pointe nord du Maroc.

Octobre 2010 : Nouvelle placette en Côte-d'Or

Une nouvelle placette d’alimentation a été installée en Bourgogne par l’EPOB sur un terrain gracieusement laissé à disposition par la commune de Commarin (21, Auxois). Le supermarché Atac de Pouilly-en-Auxois (21) est partenaire du projet en fournissant gratuitement les sous-produits carnés nécessaires à l’approvisionnement de la structure, d'octobre à mars.

Pages

Archives des actualités (au format PDF)