Actualités rapaces

 

Dernières actualités des sites

 

Actualités de la Mission Rapaces

Le soutien de Nature et Découvertes pour l'aigle de Bonelli

La fondation nature et découvertes vient d’annoncer son soutien au programme de reproduction en captivité de l’aigle de Bonelli Chez Christian Pacteau en Vendée (Centre UFCS). Son soutien de 2 500 € va permettre l’achat d’un l’incubateur. 

Pétition en ligne contre l'autorisation du Diclofénac

Le Diclofénac® à usage vétérinaire fait son retour en Europe et constitue une nouvelle menace pour les populations de vautours.

La plateforme mondiale écocitoyenne de pétitions « Change.org », qui donne la possibilité à chaque citoyen d’être acteur du changement, a ouvert une pétition contre la mise sur le marché du Diclofénac® à usage vétérinaire.

Le faucon de l'amour

En 2012, BNHS/BirdLife en Inde et ses partenaires se sont mobilisés pour faire face à un gigantesque massacre de Faucons de l'Amour dans le Nagaland et mettre en place un programme de sauvegarde. Aucun Faucon de l'Amour n'a été piégé pendant la migration de l'automne 2013 : un beau symbole pour la Saint Valentin !


 Crédit photo : Tom Lindroos - Faucon de l’Amour (Falco amurensis)  

Les cahiers de la migration 2012

Nous avons aujourd'hui le plaisir de vous annoncer que les cahiers de la migration 2012 sont maintenant en ligne ici. Très bonne lecture à tous.

 

Offre de stage Rapaces forestiers en Aquitaine

Urgent !!!

Recherche d'un stagiaire à la LPO Aquitaine ! En effet, celle-ci a été missionnée pour réaliser le diagnostic avifaune du DOCOB des ZPS « Haute Cize : Pic d’Errotzaté et forêt d’Orion » et « Col de Lizarieta » au Pays Basque (Pyrénées Atlantiques). Dans ce cadre, le/la stagiaire sera amené à inventorier les différentes espèces nicheuses de rapaces forestiers (Milans royal et noir, Aigle botté, Bondrée apivore, Circaète Jean-le-blanc...). A partir de ce travail, les enjeux de conservation seront déterminés et une caractérisation des habitats d’espèces sera à établir.

Si vous voulez plus de renseignements que ce soit sur le thème de ce stage (cliquez sur ce lien : OFFRES DE STAGE_Cize.doc), voire les autres offres disponibles, n'hésitez pas à contacter la LPO Aquitaine.

L'Aigle ibérique se porte bien !

Grand rapace diurne endémique de la péninsule ibérique, l’Aigle ibérique (Aquila adalberti) est passé de 261 couples en 2010 à 407 couples recensés en 2013. Une évolution d’autant plus satisfaisante pour la SEO (Sociedad Española de Ornitología) que cette espèce ne comptait plus que 34 couples en 1974. Cette progression constante des effectifs s’accompagne d’un étalement de la population vers de nouvelles provinces.
Parmi les mesures phares de sauvegarde de l’Aigle ibérique nous comptons la protection des aires et zones de nidifications ainsi que l’aménagement des lignes électriques afin d’empêcher les électrocutions.

Assurer le maintient d’une espèce passe par le développement de ses effectifs, mais aussi par la multiplication des populations afin de la savoir plus résiliente aux perturbations environnementales. Cette progression constante est donc une très bonne nouvelle pour une espèce essentiellement concentrée dans le sud-ouest de la péninsule Ibérique.

Record de longévité battu par un vautour fauve

Le 6 mai 1996 un poussin de vautour fauve était bagué dans son nid sur les îles de Cres en Croatie. En juillet dernier (le 17), après 6282 jours, soit 17 ans, 2 mois et 12 jours plus tards,  cet oiseau a été capturé - puis relaché à Forgaria en Italie.

Il est aujourd'hui le plus vieux vautour fauve sauvage jamais observé.
 

La LPO Rhône-Alpes et ERDF préservent l'Aigle de Bonelli dans les gorges de l'Ardèche

Le 22 octobre, Marie-Paule De Thiersant, Présidente de la LPO Coordination Rhône Alpes et Eric Peyrard, Directeur territorial d'ERDF Drôme Ardèche ont assisté à une opération technique délicate et spectaculaire afin de réduire les risques de mortalité liés aux lignes électriques sur les zones les plus sensibles utilisées par l'Aigle de Bonelli et définies par les naturalistes de la LPO. 

Empoisonnements massifs en Afrique

L’empoisonnement est la menace la plus importante touchant les populations vautours mondiales. Pourtant, un tel phénomène n'avait auparavant jamais été observé : on mesure aujourd’hui, sur le continent africain, le plus grand cas d’empoisonnement de masse jamais étudié. A titre d'exemple, en juillet dernier, plus de 600 cadavres de vautours ont été découverts dans la Bande de Caprivi (rebaptisé la région du Zambèze) située dans le Parc National de Bwabwata en Namibie.

Pages