Distribution - complet

Autrefois largement répandu en Afrique du nord, l’espèce ne subsiste plus qu’en quelques colonies plus ou moins éparses en Algérie, en Lybie et en Egypte. Le Vautour fauve a disparu en Tunisie, où dans les années 60, il ne subsistait plus que de petites colonies (d’une quarantaine de couples) dans l’extrême sud. Plus au sud en Mauritanie, au Sénégal et en Afrique équatoriale l’espèce est exceptionnelle et peut y hiverner en petit nombre.

En Europe, le Vautour fauve est surtout présent sur le pourtour méditerranéen, dans les Balkans et en Asie mineure. L’Espagne et la France accueillent 93 % de sa population européenne (l’Espagne accueille à elle seule environ 88 % des effectifs européens). Partout ailleurs, ses populations connaissent une régression quasi généralisée des régions de l’ouest et du sud du continent jusque dans les Balkans. Il a disparu de Bosnie, de Roumanie, s’est considérablement raréfié en Macédoine (9 couples en 2006), en Croatie (82 couples en 2005) ou encore en Grèce où il est sur le point de disparaître, à l’instar de la plupart des vautours de ce pays. Dans d’autres régions, les effectifs de Vautours fauves sont extrêmement bas, comme en Arménie, en Géorgie, en Bulgarie (n=~30 couples)…
Différents programmes de réintroduction visent à réhabiliter le Vautour fauve suite à sa disparition. C’est ainsi qu’en Italie après l’éradication du Vautour fauve des programmes de réintroduction ont été mis en œuvre dès 1995 dans le Frioul, dans les Abruzzes, en Calabre et en Sicile ou bien encore que 26 Vautours fauves ont été réintroduits en 2010 dans la région de Stara Planina en Bulgarie après 50 ans d'absence.
Ses populations en Asie mineure sont également en régression excepté en Turquie où le Vautour fauve semble encore présent, bien que son statut reste à préciser.
La sous-espèce nominale fulvus est remplacée par la sous-espèce fulvescens en Asie du sud.