Actualités

Galerie photo

La population de vautours dans les Grands Causses

Nous sommes en août 2017 et la saison de reproduction chez les Vautours s'est terminée, depuis deux mois. Les jeunes Vautours fauve et moine sont en vol contrairement aux poussins perncoptère. A cette date, nous pouvons donc fournir un bilan de la population* de Vautours sur ces quatre espèces. (*une population se définit par le nombre de couples reproducteurs).

7ème comptage des vautours alpins

A l'occasion du lancement des Journées Mondiales des Vautours, le samedi 19 août sera la journée de comptage des vautours.
Pour la septième fois les acteurs et partenaires (les LPO Grands Causses, Savoie, Haute Savoie, PACA et Aude ainsi que les Parcs Nationaux de la Vanoise, des Ecrins et du Mercantour, et l'association ASTER ) se mobiliseront pour compter les vautours.
Si vous souhaitez vous porter bénévoles pour cette opération, il vous faut contacter votre LPO locale dont vous trouverez facilement les coordonnées sur internet.

Du 12 au 16 juin 2017 : tournage d’un court-métrage dans les Grands Causses

Dans le cadre du programme européen FEDER – Conservation des grands rapaces nécrophages des milieux ouverts herbacés du Massif Central en 2016 et 2017 – un volet « Communication, sensibilisation et éducation » est prévu.

Afin de mettre en avant la relation qui lie les grands rapaces nécrophages aux milieux herbacés ouverts du Massif Central et souligner à quel point ce milieu permet l’épanouissement des Vautours, un film de 3 à 5 minutes est en cours de réalisation sur cette thématique.

Jérémy Mathieu – réalisateur du film « Un rêve de gypaète », de 2012 – a la charge de construire ce court-métrage.
Sa venue dans les Grands Causses, mi-juin, lui a permis de réaliser des prises de vue sur ce milieu ouvert typique de la région et d’interviewer des personnes en lien direct et/ou indirect avec la thématique (éleveurs, touristes, élus, personnes de terrain, …).

2016 Rapport du réseau de reproduction du VM en captivité

Le Programme Européen des Espèces en voie de disparition (EEP) pour le Vautour moine est un réseau de reproduction coordonné de zoos et de parcs animaliers placé sous l’égide de EAZA, l’Association Européenne de Zoos et Aquariums.
L’objectif est que ces espèces en voie de disparition se reproduisent en captivité afin de construire une population durable qui se reproduira en milieu naturel ; ce en quoi la Vulture Conservation Foundation (VCF) joue un rôle clé. Les oiseaux élevés dans les EEP vont permettre de lâcher des poussins âgés de 3 mois sur des sites de réintroduction; ainsi, ils s’imprègnent plus facilement de ce nouvel environnement et les chances qu’ils demeurent dans ce secteur sont plus élevées.

En 2016, 169 oiseaux ont été répartis entre 44 partenaires à travers le continent, y compris 43 couples reproducteurs. Un peu moins qu’en 2015 mais avec un meilleur résultat: 11 éclosions et 8 poussins vivants.

Espagne - Boumort :14 couples de Vautour moine dont 8 en incubation.

Cela fait dix ans que le projet de réintroduction du vautour moine a été lancé dans les Pyrénées catalanes et plus précisément dans la réserve de chasse du Boumort. La période de reproduction a commencé fin janvier avec l’espoir que quelques poussins naitront au mois d’avril.

En avril 2017, sur les 14 couples, seulement 8 (sur 11 en reproduction) d’entre eux poursuivent la couvaison. A ce jour, l’éclosion a dû avoir lieu.

Le projet de réintroduction du vautour moine dans les Pyrénées est promu par the Departament d’Agricultura, Ramaderia, Pesca, Alimentació i Medi Natural de la Generalitat de Catalunya. Les associations GREFA et TRENCA sont impliquées dans l’aide et la mise en œuvre du projet, ainsi que l’équipe de la réserve national de chasse de Boumort, l’œuvre sociale de « La Caixa », et aussi le soutien de la région de Calalogne et REE qui participent financièrement au projet.

Espagne : un braconnier tue le dernier Vautour moine d’Alinyà.

En novembre 2016, le dernier vautour moine installé dans la région d’Alinyà (Pyrénées espagnoles) s’est envolé de son territoire pour la dernière fois. Son nom était Trasgu, un mâle de 6 ans, transféré d’un centre de réhabilitation vers les Pyrénées en 2013, et lâché par la suite dans le cadre du programme de réintroduction de cette espèce dans les Pyrénées (Alinàa et Boumort).

Bernadus de retour dans les Grands Causses

Petit rappel : Bernardus, femelle Vautour moine née en 2015 au Parc animalier de Pairi Daiza dans le Hainaut, en Belgique, parcourt depuis deux ans l’Europe de l’ouest. Née dans le cadre du Programme Européen d’Elevage (EEP), le vautour moine a été lâchée en 2015 dans le Verdon, par la LPO PACA.

Le 03 novembre 2016, nous avions rédigé un article sur sa présence en Espagne centrale, près de Toledo. L’oiseau y a passé là tout l’hiver.

La grande vadrouille

En octobre 2016, un jeune Vautour moine d’origine espagnole a été trouvé en région toulousaine. L’oiseau visiblement affaiblit a été récupéré par l’école vétérinaire de Toulouse et amené dans les Gorges de la Jonte, en volière pour un temps de convalescence.
Une fois remis sur plumes, cet oiseau, baptisé « Vadrouille » pour le périple réalisé, a été équipé d’une balise, le 13 mars 2017. Cet outil aidera la LPO Grands Causses à suivre ces déplacements futurs et en savoir plus sur l’espèce.