Jeux de l'amour et du hasard

Acte I : naissance et premières années de Ubaye

         En 2016 dans les Grands Causses, un jeune couple de vautours moine élève sur un petit pin rupestre son premier poussin, qui sera bagué "FSX" et nommé Ubaye. Ce premier jeune est ensuite régulièrement vu dans les Causses jusqu'en février 2017. Puis, jusqu'en septembre 2017, il n'est plus observé en France : il est possible qu'il ait vécu son premier printemps en Espagne. A deux reprises en février et mars 2018, il est observé proche d'un autre Vautour moine ("FOF") mais ce rapprochement reste sans lendemain...

Acte II : Ubaye rencontre Pilar

        Dès la fin du mois de mars 2018, c'est avec un individu d'origine espagnole, Pilar, qu'Ubaye est observé en couple. Ils réapparaissent ensemble dans le massif des Baronnies en octobre 2018, puis en mars et juillet 2019. Entre ces courts séjours dans le sud des Alpes, ils sont régulièrement présents dans les Causses. Une première tentative de nidification passe peut-être inaperçue au printemps 2019, mais ils n'élèvent pas de jeune.

Acte III : Pendant ce temps, du côté des parents d'Ubaye...

        Durant ce temps, les jeunes parents d'Ubaye occupent toujours les alentours de leur site de nidification, où ils ont tenté 3 nouvelles reproductions (en 2017, 2018 et 2019), mais qui n'ont permis l'envol que d'un seul jeune. L'aire occupée en 2016, très proche d'un sentier, a été abandonnée dès la seconde saison de reproduction. L'aire qu'ils ont ensuite utilisée en 2017 et 2019, mais sans succès, reste à son tour vacante en 2020. En effet, ils en ont construit une troisième durant l'été 2019, à environ 600 mètres de là.

Acte IV : Surprise !

        Fin mars 2020, alors que le coupe des parents d'Ubaye couve sur sa nouvelle aire depuis déjà plus d'un mois, un oiseau est observé couché dans leur ancien nid ! La lecture des bagues révèle l'identité du nouveau couple reproducteur : il s'agit d'Ubaye ( "FSX") et de Pilar ("RON")!
        Pour sa première reproduction, ce jeune mâle profite donc de l'aire construite par ses parents, située à 500 mètres de celle où il a vu le jour, 4 ans plus tôt. Sa distance de dispersion est donc remarquablement faible, celle de sa compagne remarquablement longue : cette jeune femelle est née en captivité au centre du Grefa, à Madrid et a été réintroduite en août 2015 à Boumort, en Catalogne.

Epilogue

Pilar est le troisième individu espagnol connu qui s'installe dans les Causses : 15 ans après les derniers lâchers, notre petite population caussenarde peut encore compter sur la population espagnole pour augmenter ses effectifs. Mais davantage de jeunes caussenards encore sont déjà partis vivre leur vie en Espagne...
C'est ainsi que Montenegro et Pline, deux vautours moines français, nichent ensemble à Boumort (Catalogne) depuis 2015. De même, Quasimodo, né lui aussi dans les Grands Causses, niche pour la sixième année consécutive sur ce site pyrénéen de réintroduction du Vautour moine.