Actualités

Galerie photo

Deux jeunes vautours moines lâchés dans le Verdon

 C'est dans le cadre du programme Vautours du Verdon de la LPO PACA et du Plan national d’actions en faveur du Vautour moine (2011-2016) que les lâchers de cette espèce menacée se poursuivent en 2014 dans les Gorges du Verdon.
Cette année, les deux poussins sont issus de couples reproducteurs du Programme d'Elevage Européen (EEP), l’objectif étant de réintroduire en nature des oiseaux nés en captivité afin de renforcer les populations sauvages d'espèces menacées
Ces deux oiseaux ont été fournis à titre gracieux par les zoos à la LPO PACA.

Un Vautour fauve victime d'une collision avec une éolienne dans l'Aveyron

Malgré la réalisation d’études d’impacts avant l’implantation de parcs éoliens, le risque de collision par les vautours et d’autres espèces n’est pas nul.

En 2012, la découverte de deux vautours fauves blessés sous deux parcs éoliens de la région lézignanaise (entre Carcassonne et Narbonne) avait inquiété la LPO Aude.

21ème rencontres du groupe Vautours France

Les 21ème rencontres du groupe Vautours France se tiendront les 24, 25 et 26 octobre prochain, à Rémuzat (Drôme).

L'association Vautours en Baronnies accueillera à cette occasion les réunions des réseaux Vautours percnoptère, Vautour moine, Vautour fauve et Gypaète barbu.

Vous pouvez télécharger le programme (PDF)

Vous pouvez également consulter le programme en ligne

Un Vautour percnoptère originaire des Causses nicheur dans les Pyrénées

Les identifications de Vautours percnoptères, si elles se multiplient maintenant, notamment grâce à l’usage quasi systématique des pièges photographiques sur placettes, restent toutefois plus rares lorsqu’il s’agit d’oiseau identifiés sur les sites de nidification.
Quand en plus il s’agit d’un oiseau bagué poussin au nid 12 ans plus tôt, cela devient très intéressant !

Les vautours embauchés pour l'équarrissage

D'après un article d'Eustelle Liesenborghs - La République des Pyrénées (publié le 22.08.2014)

La placette d'équarrissage d'Aste-Béon va faire des émules : plusieurs de ces réfectoires pour vautours fauves verront le jour dans le département dès l'année prochaine. Créée fin 2012, cette aire pour rapaces située en vallée d'Ossau se voulait expérimentale. Depuis, elle a fait preuve de son utilité.

Sortie découverte des vautours : du vol à la curée

  Jeudi 28 août 2014 - 14h00
Inscripitions : LPO Grands Causses  
✆ 05 65 62 61 40
Nombre limité à 12 personnes maximum

A l'occasion des journées mondiales des vautours, la LPO Grands Causses vous invite à la découverte de ces grands rapaces nécrophages. Nous tenterons d'observer ces géants des airs dans les gorges de la Jonte et sur le causse Méjean. Dès qu'un vautour repère une charogne, il alerte ses congénère et tout le monde se met à table ; c'est la curée.

OVIEDO de retour en Italie, dans la province du Frioul

Ce jeune Vautour moine, né en 2011 dans la Vallée du Tarn (Aveyron), fut observé dès sa première année dans les Baronnies.
Il effectue de nombreux déplacements entre ce territoire et l’Italie. Cette année encore Oviedo, après avoir séjourné dans les Baronnies aux alentours du 11 mars 2014, est observé vers le 25 juillet sur un des sites de nourrissage dans le Nord-est de l’Italie dans le Frioul.
Selon les observateurs, Oviedo fréquenterait ce site depuis plusieurs jours.

Une peine exemplaire pour les trafiquants d’oiseaux protégés

Depuis quelques temps, les activités de commerce illégal d’espèces protégées prennent de l’importance, malgré les actions des autorités pour le restreindre.
Au mois de juillet, 4 personnes ont été condamnées par la justice belge, à de lourdes peines d’emprisonnement (1 à 4 ans de prison) et de fortes amendes (de 12 000 à 90 000 euros) pour avoir commercialisé illégalement des oiseaux de proie protégés (vautours compris).

Une éclosion inattendue pour un couple de vautours moines dans les Baronnies

Dans les Baronnies, sept couples de vautours moines, sur les neuf couples formés, ont tentés de se reproduire ce printemps 2014.
Mais, une importante chute de neige a conduit à l’échec de la reproduction d’un des couples ayant construit son nid sur un versant nord, en altitude (30 cm sur le nid).

La femelle a alors fait une ponte de remplacement un mois après, vers la fin février.
Phénomène rare, le poussin issu de cette deuxième ponte est né.
L’œuf a éclos aux alentours du 26 mai et le poussin se porte bien.
Si tout se passe bien, l’envol est prévu pour début septembre.

Les Baronnies comptent ainsi cinq poussins de Vautour moine cette année.

Pages