Article scientifique sur le Percnoptère !

Relation à long terme entre le régime alimentaire et le succès reproducteur dans une population en déclin de vautours percnoptères

MARGALIDA, A. , BENÍTEZ, J. R., SÁNCHEZ‐ZAPATA, J. A., ÁVILA, E. , ARENAS, R. and DONÁZAR, J. A. (2012), Long‐term relationship between diet breadth and breeding success in a declining population of Egyptian Vultures Neophron percnopterus. Ibis, 154: 184-188.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/j.1474-919X.2011.01189.x

Contexte :

Entre 2000 et 2009, une étude menée dans le sud de l’Espagne, en Andalousie, s’est attachée à analyser la productivité (Nombre de jeunes à l’envol divisé par le nombre de couples contrôlés) et les habitudes alimentaires d’un échantillon de 13 territoires. Le constat d’un déclin annuel de 3.4% du nombre de territoires occupés est alarmant. Sur la zone d’étude d’environ 170 000 km² en Andalousie, en moins d’une décennie le nombre de territoires occupés est passé de 33 à 23.
Zone d’étude et localisation des territoires de reproduction des Vautours percnoptère selon les trois zones considérées.

Deux objectifs spécifiques :

  • Décrire la composition du régime alimentaire et sa variation en relation avec la variabilité environnementale locale
  • Tester l’association entre les paramètres de la reproduction et l’ampleur du régime alimentaire

Méthode et résultat :

L’équipe de recherche a collecté les restes de proies aux nids entre juin et juillet, ce qui coïncide avec la période de baguage des jeunes, pour analyser le régime alimentaire de ces vautours de l’ancien monde. Ils ont ainsi identifié 1071 restes de proies.

Finalement l’équipe de recherche a mis en évidence une relation positive entre la productivité (nb de jeunes à l’envol / nb de couples contrôlés) et la diversité du régime alimentaire. Ces résultats viennent conforter des études similaires sur des prédateurs généralistes, des charognards comme les Aigles Royaux ou le Gypaète barbus.

Variation de la productivité (ligne continue) et de l’ampleur du régime alimentaire (ligne pointillée)

Discussion :

Dans une zone pourtant abondante en stations de nourrissage (6 placettes d’alimentation), le régime alimentaire des vautours d’Egypte est principalement composé de lapins, reptiles et autres petits/moyens vertébrés. Cela suggère que les effets des pénuries alimentaires sur la reproduction et la dynamique des populations de vautours égyptiens, qui résultent des restrictions de la législation sanitaire, sont probablement moins préjudiciables que pour les autres oiseaux charognards.

Synthèse réalisé par Hugo Vogler