La population des Balkans toujours en déclin d’après le bilan de 2019 !

En juin dernier, des défenseurs de l'environnement de la péninsule des Balkans, de la Bulgarie à la Grèce, ont surveillés de près la population de vautours percnoptère dans les Balkans et en ont tirés de tristes résultats.
En effet, les résultats de la surveillance ont montrés une baisse significative de la population. Le nombre de territoires occupés a diminué de 32% (de 74 à 51) et le nombre de couples de 37% (de 71 à 45) entre 2012 et 2019.
Heureusement, en regardant plus attentivement, certaines informations nous redonne de l’espoir.

De manière générale la population des Balkans est toujours en déclin accentuant toujours le contraste entre le noyau de la population des montagnes des Rhodopes orientales et les autres groupes de l’espèce. Cette année la population a continué de baisser avec notamment la perte du dernier groupe de couples nicheurs en Grèce centrale.
Heureusement le groupe des Rhodopes orientales en Bulgarie et dans le nord de la Grèce nous apporte de l’espoir, celui-ci semble bien se porter et certains anciens territoires ont même étés réoccupés.
Bien que la population des Balkans soit en déclin, les paramètres de reproduction de ces différents Etats sont tout de même les plus élevés d’Europe. Même dans les Etats comptant les plus petites populations le nombre de poussins élevés dépasse le nombre de couples.
Cette saison a d’ailleurs été la plus réussie pour l’espèce en Bulgarie avec 30 oisillons élevés (seulement 21 en 2018) par 22 accouplements réussis (92% des couples). Le ratio d’accouplements réussis est le plus élevé jamais enregistré en Bulgarie !


Vous trouverez ici les résultats plus en détails, en anglais.


L'un des principaux outils de conservation utilisé pour soutenir la population de vautours percnoptères dans les Balkans est la mise en place et le développement d’un réseau de sites d'alimentation d'appoint. Ainsi, de nombreux couples de vautours percnoptères ont pu être aidés et soutenus durant la période de reproduction.


Pour aller plus loin (en anglais) :

http://www.lifeneophron.eu/#a-results-of-the-2019-balkan-population-monitoring-the-last-stronghold-holds-strong
https://www.4vultures.org/2019/06/25/egyptian-vultures-are-losing-their-reign-in-the-balkans/