Actualités

Galerie photo

Comparaisons des itinéraires de migration des Vautours percnoptères

L'analyse par satellites des routes migratoires de 14 vautours percnoptères (adultes et immatures), réalisée dans le cadre du projet LIFE Retour du Neophron, a montré que les vautours percnoptère des Balkans ont des itinéraires de migration plus longs et plus tortueux que les oiseaux d  e la population ibérique, parce qu'ils doivent faire un détour à travers la Turquie et le Moyen-Orient pour éviter la mer Méditerranée.
Lire tout l'article http://lifeneophron.eu/en/news-view/430.html
 

Etude des facteurs environnementaux sur la reproduction du Vautour Percnoptère

Les données sur l'occupation et le succès de la reproduction du Vautour Percnoptère dans 87 territoires des Balkans ont été corrélées avec 48 variables environnementales pour comprendre l'influence relative de ces facteurs sur le déclin de la population. L'analyse porte sur 405 cas de reproduction entre 2003 et 2015, et les résultats viennent d'être publiés dans Journal of Ornithology.
Ils suggèrent que des variations d'un petit nombre de données environnementales sont peu susceptibles d'être efficaces pour ralentir le déclin des Vautours percnoptères dans la péninsule balkanique.

Un rallye pour sauver les vautours d'Afrique

Le 12 Novembre 2016, un rallye premier dans son genre, le VintageAirRally a quitté la Crète en Grèce, en direction du Cap, en Afrique du Sud. Une douzaine d'avions tous construits avant 1940 vont suivre un itinéraire au dessus des plus beaux sites de l'Afrique Orientale. Le voyage entier va durer cinq semaines. En plus de recréer les route des pionniers de l'aviation africaine dans les années 1920, le rassemblement veut également sensibiliser le public pour la conservation des vautours qui sont confrontés à de nombreuses menaces en Afrique. 11 espèces sont concernées dont 4 en danger d'extinction. Pour cela une collecte de fonds au profit de BirdLife International est réalisée. Suivez les aventures de vos équipages favoris et soutenez-les pour sauver les vautours !!
http://vintageairrally.birdlife.org/
 

Des nouvelles d’Elodie

Elodie, le jeune vautour relâché cet été en Bulgarie, avait réussi sa première traversée de la Méditerranée.
Il avait atteint les côtes libyennes le 4 octobre.
Sa balise GPS nous indique qu’il a depuis traversé le Sahara.
Le 21 octobre il est signalé dans le sud Niger.

Confirmation d’un cas d’intoxication au plomb en Grèce

Le site Return of the Neophron nous informe que des analyses pratiquées sur un vautour percnoptère du nord de la Grèce qui montrait des signes d’empoisonnement au plomb ont confirmé l’intoxication. Il a été trouvé une dose trois fois supérieurs à la limite maximale dans le corps de l’animal.
L’empoisonnement est vraisemblablement causé par un animal, tué par des munitions au plomb, dont s’est nourri le vautour. Il n’a pas été retrouvé de trace de munition dans le corps du vautour, mais on sait qu’en raison du ph acide dans l’estomac le plomb est rapidement absorbé.

Elodie est en Afrique

Elodie, la seule survivante du trio relâché cet été en Bulgarie a entrepris sa migration.
Elle a pris une route différente des deux autres à travers la Grèce et la mer Egée. On peut penser que ses origines (née à Paris avec d’groupe d’Europe Occidentale ) explique cet itinéraire alors que les deux autres jeunes qui sont passés par la Turquie étaient de l’est du continent.
Le 26 septembre le vautour a commencé son voyage vers la Grèce.

Rupis est en Mauritanie

Rupis le jeune Vautour percnoptère qui a été bagué et équipé d’un GPS en juillet dernier dans le Douro en Espagne a entamé sa migration le 20 septembre. Après avoir fait 700 km en deux jours, il a traversé le détroit de Gibraltar le 22, s’est dirigé vers Meknes, et est entré dans le désert vers Ouarzazate le 24. Le 29 Septembre il est passé en Mauritanie après avoir survolé l’Algérie.

Suite tragique du lâcher de jeunes vautours percnoptère de Bulgarie

Le site VCF (Vultur Conservation Fondation) nous informe que deux des trois jeunes vautours percnoptère relâchés en Bulgarie ont trouvé la mort en Méditerranée. A quelques jours d’intervalle ils ont pris une voie similaire, ce qui est assez surprenant, à travers la Turquie. Après être passés par Chypre ils se sont perdus en mer sans doute épuisés.
Les balises GPS montrent qu’ils ont effectués un périple de 1500 km en 8 jours soit une moyenne de 200 km par jour. Ils ont fait plus de 500 km au-dessus de la mer. Après Chypre, ils ont continué en mer parallèlement à la côte et n’ont pas essayé de la rejoindre.