Naissance d'un Aigle royal dans le département du Jura, une première depuis 170 ans !

Le massif Jurassien compte actuellement sept couples d’Aigles royaux : quatre dans le département de l’Ain, deux côté Suisse, et désormais un dans le département du Jura.

© Bruno Berthemy

Après la disparition de l’espèce dans le département du Jura depuis près de deux siècles, une première naissance a donc été observée cette année. Elle fait suite à une recolonisation progressive du massif Jurassien par l’espèce depuis les années 1990, avec une première nidification relevée dans l’Ain en 1994. L’aiglon du Jura, né autour du 8 mai dernier, n’est pas encore volant. En attendant l’envol, qui devrait avoir lieu autour du 25 juillet, le jeune s’entraine à battre des ailes et continue de quémander de la nourriture aux adultes. Le suivi de ce nouveau couple reproducteur du Jura, assuré conjointement par le Parc naturel régional du Haut-Jura, la LPO Bourgogne-Franche-Comté et l’Office Français de la Biodiversité, nous permettra de rester informés des prochaines étapes clés du développement du jeune aigle.

Le retour de l’Aigle royal dans le Jura ?

Cette naissance est évidemment une note d’espoir pour la recolonisation du Jura par l’Aigle royal, même si celle-ci sera progressive. En effet, une couvée d’Aigle royal comporte entre 2 et 4 œufs, parmi lesquels un seul jeune parvient généralement à l’envol. Il lui faudra ensuite atteindre l’âge adulte avant de pouvoir à son tour se reproduire, pas avant 4-5 ans. D’autres facteurs comme la présence d’un partenaire, l’existence de sites de nidification propices ou encore la réussite d’une première reproduction, influence ensuite les capacités de la population à se développer localement. Ceci rappelle donc l’importance de conserver des espaces de quiétude afin de faciliter l’installation de nouveaux couples reproducteurs d’Aigle royal dans la région.

Clément JOURDAN