Résumé de l'intervention de Richard PENA

Richard PENA (bénévole à la LPO Tarn) :

L'analyse géospatiale et les outils cartographiques peuvent permettre de caractériser les habitats du Grand-duc d'Europe à l'échelle d'une région géographique. En exploitant les données environnementales et les données liées à l'espèce (reproduction et régime alimentaire) on peut mettre en évidence l'importance de certaines variables écologiques pour l'installation de celle-ci.

Cette méthode est applicable sur touts territoires et pour toutes espèces, car l'ensemble des informations sont libre d'accès sur internet (data.gouv, ign...). Cependant cela nécessite un travail important de développement d'algorithmes, d'extraction et d'analyse des données.

Appliqué au département du Tarn, on observe que les sites se discriminent essentiellement par l'ouverture et "l'urbanisation" du milieu. Pour cette étude de nombreux facteurs ont été pris en compte, sur un rayon donné autour de chaque aire : la distance par rapport au batî, à un cours d'eau, au réseau routier, mais également l'altitude, l'orientation, la géologie, l'occupation et la nature du sol.

Support de présentation : HGD Eyguière_RPE.pdf