Les escapades de Roc et Rei del Causse

Les deux jeunes gypaètes barbus caussenards élargissent leurs explorations.

Depuis son départ vers le Cantal le 27 juillet dernier, Roc nous a surpris en prenant la direction du Nord et des côtes Normandes !
Passant par le sud de Paris, il s'est dirigé vers Rouen, avant de reprendre la direction de l'Est, en passant par le nord de Beauvais.
Il est ensuite redescendu dans des secteurs qui lui sont plus propices, comme le Morvan, le Pilat et de l'Ardèche.
Depuis maintenant plus de deux semaines, il stationne du côté de Flaine, en Haute-Savoie.
Il est précisément dans des secteurs connus pour accueillir des couples de Gypaètes barbus.
Il a probablement rencontré d'autres congénères, ce qui l'incite à rester !

Depuis le départ de son "copain" Roc, Rei del causse est fréquemment observé du côté de Fraissinet de Fourques (à quelques kilomètres à l'Est du site de lâcher), où il passe régulièrement la nuit.
Il cherche probablement la compagnie d'autres oiseaux en l'absence de Roc.
En effet, Aven, jeune femelle Gypaète de 2 ans, fréquente également ce site depuis plusieurs semaines.
Rei s'est lui aussi accordé quelques escapades, en allant quelques jours dans l'Aubrac avant de revenir sur le site du taquet et récemment, en partant prospecter quelques jours en Haute-Loire.
Cette dernière aventure l'a probablement un peu perturbé car il semblerait que les mauvaises conditions météos, dont un brouillard dense, aient limité sa progression.
Dès que les conditions se sont améliorées, il a directement pris le chemin du retour !

Par ailleurs, au cours de ces dernières semaines d'autres Gypaètes ont fréquenté la zone de lâcher en Lozère :
Les deux mâles adultes, Layrou et Adonis, ont été régulièrement observés sur le site de taquet, plus particulièrement les jours de nourrissage des juvéniles réintroduits.
Calendreto, un oiseau de 5 ans dont la balise GPS ne fonctionne plus, a aussi fréquenté le site à quelques reprises à la fin du mois de juillet, pour la plus grande joie de tous les observateurs.
Quant à Aven et Ophrys (mâle de 2 ans également), ils fréquentent de moins en moins le site de taquet ces derniers temps.