Actualités

 Galerie photo

Animations scolaires autour du Gypaète

 Un important travail a été effectué avec les établissements scolaires situés dans les communes les plus proches du site de lâcher.

En effet, depuis janvier 2013, 6 classes d'enfants âgés de 4 à 11 ans des écoles de Nant, Saint Jean du Bruel, Sauclière, Lanuèjols et Trèves ont participé à un projet éducatif de 8 séances (soit un total de 45 demi-journées d'animation). Au total, 106 élèves et 6 enseignants ont participé à ces animations.

Ça y est!

Le 4 juillet 2013 à 10h15, Dourbie a fait le grand saut ! Prenant son courage à deux pattes, notre jeune Gypaète a décidé de quitter la vire en franchissant la barrière de protection. Dourbie, qui n'était pas plus actif que d'habitude, s'est élancé dans le vide après quelques battements d'ailes, surprenant les deux surveillants.

Deux poussins de vautour percnoptère dans les Grands Causses

Les couples de ce petit rapace migrateur n’ont jamais été nombreux dans les Grands Causses. En 2013, à notre connaissance, un seul couple se reproduit dans notre région… L’aire occupée l’année dernière dans les Gorges de la Dourbie, malgré une prospection accrue, ne semblait pas occupée en début de saison.

Tournage "La France du bout du Monde"

Le 11 juin 2013, dans le cadre d’un film documentaire sur « la France du bout du monde », une équipe audiovisuelle menée par Gilles Sanantonio était accueillie à l’Antenne LPO de Peyreleau dans les Grands Causses. Le but de la journée était de filmer le baguage au nid d’un poussin de Vautour moine. L’équipe était composée du réalisateur, d’un cadreur et d’un preneur de sons.

Un visiteur inattendu

Les premiers rayons de soleil sortaient tout juste de leur échappée nocturne, lorsque Layrou et Dourbie reçurent leur première visite samedi 22 juin. Attiré par le garde-manger des deux gypaètes, un Vautour moine se posa à proximité de la vire. Il entreprit la délicate tâche, malgré la taille imposante de son bec, de récupérer des morceaux de viande à travers le grillage.

Quand petit gypaète deviendra grand...

Les premiers signes du temps qui passe deviennent visibles sur les jeunes gypaètes. Jour après jour leur morphologie évolue :
⁃ de petites plumes formant une couronne hérissée apparaissent sur leur tête ; effet d'un plumage encore non abouti,
⁃ leur poids augmente au même rythme que leur musculature : Layrou et Dourbie ont pris environ 300g depuis leur arrivée.

Comme deux frères

Malgré la domination de Dourbie sur Layrou, les deux Gypaètes n'en restent pas moins liés comme deux frères. Aube après aube, crépuscule après crépuscule, ils s'endorment et se réveillent à quelques centimètres, l'un à côté de l'autre. Chaque jour, depuis les contreforts du haut de la vallée, ils observent Terre et Ciel. Ils partagent ainsi leurs inquiétudes au passage d'un Circaète, s'intriguent face au déplacement brut des avions et se passionnent par les grands planeurs que sont les Vautours.

Nouvelles de Layrou et Dourbie

Quand les gypaètes rencontrent Zéphyr :

16 et 17 juin 2013 ; le vent souffle dans les Grands Causses... dès leur réveil Dourbie et Layrou sont assaillis par les puissantes rafales de Zéphyr. Encore jeunes, les gypaètes découvrent les lois de ce géant.
Tout d'abord après un réveil matinal, une petite toilette s'impose. Layrou débute l'entretien de son plumage, quand surprise ; ses plumes s'ébouriffent contre sa volonté, volent en tous sens, quelle frustration ! Pour lui, une seule solution : rester couché et attendre.
Pendant ce temps le vent n'épargne pas son compagnon. Dourbie lutte contre Zéphyr pour conserver la laine de son nid douillet. Défié de toute part, la laine s'envolant autour de lui, il ne trouve qu'une solution pour la maintenir en place ; imiter Layrou en restant couché.

Une forme olympique :

A ce jour le record de battements d'ailes est détenu par Dourbie avec une série de 43 ! Cet exploit a été réalisé le 25/06/2013.

Vidéo : Basalte observé en Haute-Savoie

Après avoir perdu son émetteur GPS, les localisations de Basalte sont devenues plus rares. Voici la dernière donnée dont nous avons eu connaissance. Basalte a été observé vendredi 14 juin en Haute-Savoie, à La Cuchat (Grand-Bornand) en train de jouer avec un autre gypaète juvénile, le long des falaises du Grand-Bornand.
Voici le lien vers une vidéo de l'observation de Basalte (Youtube)

Observateur : Lutz Lücker

 

Vautours dans les Balkans

Voici un ouvrage coordonné et rédigé par Jovan Andevski pour la Vulture Conservation Foundation.
Il fait le point sur une dizaine d’années d’études et de protection des vautours dans les Balkans et sur le Plan d’Action (Balkan Vulture Action Plan) qui les encadre.
Né en 2002 d’une initiative des fondations Vautour moine (BVCF) et Gypaète (FCBV) avec un financement en grande partie fourni par la Société Zoologique de Frankfort, ce travail doit déboucher aujourd’hui sur une réactualisation de cette politique, coordonnée par la Vulture Conservation Foundation.

Pages