Actualités

Galerie photo

Bilan et résultats de l’IOD gypaète du 8 octobre 2022

Tous les ans, un IOD (International Observation Day) est consacré au Gypaète barbu ! 

 

   Il s‘agit d’une journée de comptage à l’échelle internationale coordonnée par la VCF (Vulture Conservation Foundation). Il s’est déroulé cette année le 8 octobre dernier, entre 10h et 15h,  comme indiqué dans le protocole. De l’arc alpin jusqu’en Andalousie, de nombreux points ont été occupés par des observateurs passionnés à travers l’Europe.  

Parution des Actes du 3e Séminaire du Life Gypconnect

Le troisième séminaire du LIFE GYPCONNECT est venu clôturer et diffuser les principaux résultats obtenus dans le cadre de ce programme.

Volontairement ouvert à l’international, c’est tout naturellement qu’il avait été décidé de coupler son organisation avec celle du colloque internationnal annuel sur le Gypaète barbu, organisé par la Vulture Conservation Foundation (VCF).

C’est à Die, au pied des falaises du Vercors, que s’est tenu ce séminaire, co-organisé par la VCF, le Parc naturel régional du Vercors, la Ligue pour la Protection des Oiseaux et Vautours en Baronnies.

Animation : observation du Gypaète barbu

Venez observer le Gypaète barbu dans le cadre de l'International Observation Day (IOD) !

 Ce comptage annuel (IOD) du Gypaète barbu est organisé à travers l'Europe, de l'arc alpin jusque dans l'Aude.
Plusieurs animations et points d'observation à destination du grand public sont organisés sur ce vaste territoire pour cette occasion.

A l'occasion de cette Journée Internationale d'observation du Gypaète barbu, le Parc national des Cévennes et la LPO Grands Causses organisent un point d'information et d'observation du Gypaète barbu.

Les escapades de Roc et Rei del Causse

Les deux jeunes gypaètes barbus caussenards élargissent leurs explorations.

Depuis son départ vers le Cantal le 27 juillet dernier, Roc nous a surpris en prenant la direction du Nord et des côtes Normandes !
Passant par le sud de Paris, il s'est dirigé vers Rouen, avant de reprendre la direction de l'Est, en passant par le nord de Beauvais.

Les premières explorations

Voilà presque 3 mois que Roc et Rei del Causse ont été lâchés à Meyrueis.
Il y a un peu plus d’un mois, ils commençaient à voler.
Dès leur envol, ils ont démontré leur agilité dans les airs aux observateurs émerveillés.
Ils sont aujourd’hui presque aussi habiles que leurs congénères plus âgés.
Leurs vols sont de plus en plus longs et majestueux.

La rencontre des nouveaux voisins

Depuis leur envol, Roc et Rei del Causse ont eu l'occasion de faire la rencontre de leurs différents congénères.
Les autres individus de Gypaète barbu présents dans les Grands Causses sont intrigués par leur présence dans les airs.
Par ailleurs, la nourriture déposée en corniches pour les deux gypaètons ne les rend pas insensibles et ils apprécient participer à ce buffet.

Un noyau de population continue de se construire dans les Grands Causses

En fin d’année 2021, avec un effectif de Gypaètes barbus encore jamais connu depuis le début du programme de réintroduction, l’optimisme était de mise dans les Grands Causses.

En effet, 11 individus étaient présents jusqu'au printemps 2022, avec des oiseaux de toutes classes d’âge :

Eglazine est de retour aux Pays-Bas

C'est une première pour l'espèce : un Gypaète barbu revient pour la deuxième fois aux Pays-Bas!

Même si l'erratisme est normal chez les jeunes vautours, un tel voyage vers le Nord-Ouest de l'Europe, à deux reprises, n'était jusqu'à présent pas connu pour un Gypaète barbu.
Ce n'est autre que la femelle immature Eglazine, qui réalise cet exploit!

Pages