Les rencontres du réseau vautours en 2011

30 ans après avoir été le théâtre des premiers lâchers de vautours réintroduits, les Gorges de la Jonte entre Lozère et Aveyron, ont accueillis les 18èmes rencontres du réseau vautours France, du 1er au 2 avril 2011.
C’est à la Maison des vautours, que le rendez-vous était fixé. Gilles et Jean-Marc VERGELY, à la fois aubergistes au grand cœur et maîtres de la maison des vautours ont déployé toute leur énergie et leur savoir faire pour accueillir chaleureusement les participants. Accueil d’autant plus remarqué et symbolique, que cette rencontre permettait de réunir quelques « figures » du projet vautours dans les Causses : Alain AVESQUE, Constant BAGNOLINI, Jean-Louis PINNA, Philippe LECUYER, Michel et Jean-François TERRASSE…

Le soleil, le printemps, des paysages majestueux, un accueil chaleureux, la grande terrasse de la Maison des vautours… voici donc le décor. Les participants y ont ajouté la bonne humeur et c’est ainsi qu’on commencé les premiers échanges et travaux autour des 4 espèces européennes. Cette année pour la première fois, les membres des réseaux Vautour percnoptère et Gypaète barbu se sont joint à ceux des vautours fauves et moines ! La grande famille était réunie.

Le jeudi soir après le rassemblement progressif des troupes, le plaisir de se retrouver a teinté le diner et la nuit jusqu’à une heure tardive.
Le vendredi fut consacré à une grosse journée de travail. Après l’accueil, les scientifiques ont lancé la journée par une longue session : Suivi GPS dans les Causses et techniques de vol des vautours, Survie des vautours fauves dans les Causses et les Pyrénées, Impact des techniques d’équarrissage, Analyses de viabilité en fonction des stratégies de lâcher pour la réintroduction du Gypaète dans les Causses, Étude du comportement reproducteur chez les vautours moines, Interactions avec les ongulés sauvages et domestiques : mise au point éco-éthologique, Mortalité d’oiseaux nécrophages dans les parcs éoliens en Espagne… La pause s’est faite attendre !
Ensuite, les actions de sensibilisations : Les actions du programme de la LPO Pyrénées Vivantes, Un exemple d'animation : Week-end découverte "un pays, des vautours et des hommes" et pour terminer la matinée, la visite du site sur fond d’accordéon.
Après un copieux buffet, les participants ont eu du mal à quitter l’ambiance de la terrasse et les rayons du soleil pour se remettre à l’ouvrage. Cette session sur les interactions entre vautour et élevage fut pourtant riche : Étude sociologique dans les Pyrénées, Plaintes vautours, situation dans les Pyrénées, situation dans les Causses, Projet de PNA vautour fauve, Contribution aux perspectives actuelles de restauration… Enfin, le travail s’est terminé par une session sur le thème du Gypaète barbu : Le réseau Gypaète et l'évolution des programmes de conservation, Premier bilan de la réintroduction dans le Vercors, Le projet Grands-Causses et Contribution de la Fédération de Chasse de Lozère au programmes vautours.
Pour terminer la journée, un diner de gala offert par le Parc National des Cévennes, autre partenaire historique, a permis de resserrer encore un peu plus les liens entre les 77 participants !
Le samedi matin fut consacré d’une part aux sujets transversaux : Équarrissage, CVO, …. Vigilance poison, Problématique lignes électriques. D’autre part, des ateliers ont été menés par groupes pour plus d’efficacité : Base de données vautours fauve et moine, Vautour percnoptère ; nouveau plan d'actions, Gypaète barbu : priorités du plan, organisation, indicateurs, bilans annuel, et Vautour moine : nouveau plan d'actions.
Enfin, la journée s’est terminée et ces rencontres également avec un pique-nique champêtre et une balade ornithologique sur le thème des … vautours évidemment !
Un grand merci à tous pour votre participation et votre implication et à l’année prochaine pour de nouvelles rencontres dans le Mercantour…

Raphaël NEOUZE