Rapport 2015 sur la reproduction des vautours moines en captivité, pour la conservation

Le Programme européen d’élevage en captivité du Vautour moine, auquel la VCF participe à sa coordination, repose sur un réseau de centres et de zoos, travaillant sur la reproduction d’espèces en voie de disparition, notamment à des fins de réintroduction.

Le rapport du réseu EEP Vautour moine pour l’année 2015 vient d’être publié. En 2015, 184 vautours moines étaient comptabilisés au sein de ce réseau EEP, composé de 44 centres et zoos à travers le continent européen, de l'Espagne au Kazakhstan, dont 47 couples reproducteurs. En comparaison, en 2014, 30 couples se sont reproduits et ont élevé 12 poussins, parmi lesquels 9 ont survécu. Une amélioration est donc constatée par rapport à l’année précédente.


Une nouvelle volière de « rencontre » - à ajouter à celles existantes déjà dans le zoo Planckendael (Belgique) et le zoo de Prague (République tchèque) - a été construite dans le zoo Rhenen, dans les Pays-Bas. Grâce à ces volières, on permet aux jeunes vautours de se socialiser entre eux et peut-être de former des couples naturellement.


L'élevage de vautours moines en captivité est particulièrement difficile. Il y a des facteurs comportementaux et génétiques complexes en jeu et l'espèce est très sensible au stress. La population captive de vautours moines est démographiquement vieille et il y a aussi des biais sexuel (plus de femelles mûres que des mâles). La population ex-situ doit augmenter le nombre de couples reproducteurs à succès, améliorer le pourcentage d'ovules fécondées et le taux de survie des poussins pour pouvoir accomplir son rôle - seulement pour garder la population EEP à un niveau constant, en moyenne 10 œufs devraient être produits par an, bien au-dessus des chiffres actuels de ces dix dernières années. Cependant, au cours de ces deux dernières années, cet objectif a été atteint !


Dans le passé, les zoos du réseau EEP ont déjà fourni des poussins aux projets de réintroduction : 19 oiseaux dans les Grands Causses (France), 13 dans le Verdon (France), 1 en Catalogne (Espagne), 8 en Baronnies (France) et 9 à Mallorca (Espagne). Depuis deux ans, les oiseaux libérés sont équipés d'un émetteur satellite. L'année dernière, 2 poussins étaient prévus pour le lâcher et finalement 1 poussin, né au zoo de Pairi Daiza, a été libéré ; on peut suivre ses déplacements sur le site suivant :

paca.lpo.fr/protection/especes/oiseaux/vautours-du-verdon/geolocalisation-de-bernardus

Le Programme d'Espèces en voie de disparition en Europe pour le vautour moine (EEP) est géré par le Zoo Planckendael et coordonné par Marleen Huyghe (marleen.huyghe@kmda.org).