Un 5ème vautour dans les Causses !

Mardi 10 septembre, un ami éleveur sur le Larzac me téléphone et m’annonce qu’une de ses brebis vient de mourir, le temps de passer à la maison prendre mon matériel photo, me voilà installé dans mon affût, les Vautours survolent déjà la placette d’équarrissage.
20 minutes après le premier individu se pose, ses compagnons lui emboitent le pas et tombent comme des pierres, je compte une quarantaine de Vautours fauve dont 2 oiseaux marqués en Espagne aisément reconnaissables avec leurs marques alaires jaune.

Dans la masse de Vautours, une tache bleue m’intrigue, c’est un individu marqué lui aussi, si les lettres KH sont bien visibles, j’ai du mal a déchiffrer les inscriptions au dos de la plaque plastique qui se soulève au gré des mouvements de l’oiseau, j’arrive enfin à la lire en partie, le marquage est Portugais !
Plus tard, la brebis nettoyée, les oiseaux se calment et me laissent le loisir d’observer ce visiteur plus en détails: C’est un jeune, mais sa plus petite taille et son plumage sombre me laissent perplexe, je mets, en souriant intérieurement, cette impression sur l’origine Portugaise de l’oiseau !
Le lendemain un mail à la LPO Grands Causses pour un compte rendu des lectures de bagues et le verdict ne tarde pas à tomber: Le Vautour n’est pas Portugais et ce n’est pas un Vautour fauve mais un Vautour de Rüppell !

Tout au long de la semaine, l’histoire peu banale de cet oiseau m’arrive par bribes. Récupéré en difficulté dans le Sud du Portugal, il est soigné et marqué avant d’être relâché le 07/06/2013.
Le 05/08, il est observé dans le Mercantour, le 09/08 dans les gorges du Verdon, le 17/08 c’est à Rougon qu’il est vu, puis le 22/08 dans les Baronnies provençales.
L’oiseau ne fait plus parler de lui jusqu’à mon observation Aveyronnaise du 10/09, ce sera la dernière en France, le 14/09 il est observé en Espagne, à coté de Huesca en Aragon.

 Les vautours de Rûppel nichent du Sud du Sahel jusqu’en Tanzanie, ils sont souvent observés dans le Sud du Maroc et l’espèce est vue régulièrement en Espagne profitant du détroit de Gibraltar pour effectuer des incursions Européennes souvent en compagnie de Vautours fauves revenant de leurs quartiers d’hivernage. Des tentatives de reproduction ont été notées au Portugal.

Après la notion de corridor Européen pour les Vautours, ce jeune Vautour de Rüppell “mondialise” les efforts effectués dans le Sud de l’Europe en faveur des populations de grands charognards !

Bruno BERTHEMY – LPO Grands Causses