Actualités

Galerie photo

Les vautours et l’effet papillon

 L’effet papillon, enchaînement imprévisible de causes et de conséquences, vient d’une formulation exprimée par le météorologue Edward Lorenz, lors d’une conférence scientifique en 1972, par la question suivante : « Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? ».
L’article paru dans la revue National Geographic en janvier 2016, ne parle ni de papillon, ni de tornade mais bien de vautours et de santé humaine.
Le phénomène étudié se passe en Inde, où un anti-inflammatoire utilisé afin de traiter le bétail a provoqué la mort de plusieurs dizaines de millions de vautours par la réalisation de l’équarrissage naturel. Les conséquences de cette hécatombe sont très rapides avec, (1) l’arrêt de l’équarrissage naturel qui provoque une accumulation des cadavres d’animaux, (2) l’augmentation considérable des chiens errants, profitant de ces cadavres, et passant de 7 à 29 millions en 11 ans et (3) la pullulation de rats.

Bernardus dans le Parc national de Doñana (Espagne)

 Bernardus, jeune Vautour moine lâché dans le Verdon en septembre 2015, est actuellement dans l’un des plus grands espaces naturels protégés en Espagne. Après un voyage le long de la côté méditerranéenne espagnole, puis une halte entre Gibraltar et Cadix, Bernardus a été observé dans le Parc national de Doñana, en compagnie d’un groupe de vautours fauves. Bernardus aurait également fait la rencontre de courte durée, avec un couple d’Aigle impérial.

Les pérégrinations de Barnardus en détails - par LPO PACA

 Bernardus était encore dans les Causses le 5 novembre dernier. Elle en est maintenant bien loin !
Après avoir passé la nuit du 5 au 6 novembre au nord de Lodève (Hérault), elle part en direction du sud-ouest en fin de matinée. Elle franchit la barrière pyrénéenne le 7 novembre au niveau du Pic de Bagnels (Ariège), à 2800 m d’altitude, traverse Andorre dans la journée et s’arrête passer la nuit une dizaine de kilomètre au sud-ouest (195 km sur la journée).

Bernardus, un nouveau Vautour moine libéré dans le Verdon

 Cette année encore la Fondation pour la Conservation des Vautours (VCF) et le Programme d’Elevage en captivité d’Espèces menacées (EEP) du Vautour moine ont mis à disposition du programme Vautours du Verdon de la LPO PACA deux jeunes moinillons : « Bernardus », femelle née à Pairi Daiza, Cambron, Belgique et « Imer », mâle provenant du Bioparc de Doué-la-Fontaine (comme Lucie lâchée en 2014), tous deux nés le 11 mai 2015.

Grand Prix Natura 2000 pour la ZPS « Gorges du Tarn et de la Jonte »

 En mai dernier, le site Natura 2000, Zone de Protection Spéciale (ZPS) « Gorges du Tarn et de la Jonte » a remporté le Grand Prix Natura 2000 pour l’édition 2015 dans la catégorie des "bénéfices socio-économiques".
Ce territoire qui s’étend sur plus de 40 000 hectares, comprend une grande partie des Causses Méjean et Sauveterre.

Journées mondiales des Vautours

Du 22 août au 13 septembre, les structures environnementales se mobilisent à travers la France pour cette journée mondiale en faveur des vautours.

Sorties sur le terrain, conférences, débats, visites d'espaces muséographiques à retrouver sur journee-vautours.lpo.fr/

Derniers déplacements de Lucie

Après 10 jours sans nouvelles de Lucie, du 8 au 17 juin, l'application de restitution fonctionne de nouveau depuis le 21 (voir carte-contre).
Après le 8 juin, elle est retournée en Haute-Maurienne et en Haute-Tarentaise, puis elle a effectué une grande boucle le 19 et 20 juin (tracé rouge sur la carte) de 557 km.
Elle est partie le 19 au matin du Vallon de la Rocheure (Termignon), a passé la nuit au col de Lus la Croix-Haute soit un premier trajet de 189 km.

Pages